1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Summer, sex and sun...

Rédigé le 08/07/2014 / 0

La météo aujourd'hui ne se prête pas aux ébats torrides… Une certitude demeure pourtant : l'été est la saison la plus chaude de l'année. Au propre comme au figuré, ou plutôt en terme de température comme de sexualité. A quoi est dû cet abandon estival aux plaisirs de la chair ?

 La lumière et la chaleur, des catalyseurs du désir ?

Il est prouvé que le manque de lumière est responsable de dépression saisonnière, qui occasionne entre autres symptômes  une baisse de libido en hiver. En revanche, l'inverse n'est pas vrai : l'augmentation de la lumière n'entraîne pas forcément une augmentation de la libido.

La température nous conditionne également : il est chaud comme la braise, elle est hot,… un certain nombre d'expressions illustrant le désir, contient le mot chaleur et ses adjectifs. Est-ce une vue de l'esprit ? Sans doute… En été, les jupes se raccourcissent, les décolletés deviennent plus profonds et à la plage, nous nous dénudons quasi complètement. La température augmentant, nous offrons notre peau et notre corps au regard des autres : il est beaucoup plus facile d'être désirables et de désirer davantage, l'imagination a moins de travail pour fantasmer.

L'effet vacances 

L'été est surtout le moment où la majorité des Français prennent leurs vacances. Un moment privilégié pour enfin dégager du temps pour la sexualité, qui avait été remisée au placard toute l'année, parasitée par le travail, les enfants, la frénésie permanente de la vie quotidienne… Oui, l'année, nous oublions souvent d'aimer et de vivre, et nous renaissons l'été ! En prenant le temps de regarder à nouveau celui ou celle qui partage notre vie, nous nous connectons à nouveau physiquement.

Nous nous laissons vivre, adoptant une vie sans rythme, axée sur le plaisir, et non plus sur le rendement et le stress. Il est si bon de se créer une bulle de désir et de jouissance, loin des embouteillages, des rendez-vous professionnels et de la course permanente… A nous les grasses mâtinées coquines et les siestes crapuleuses.

L'oisiveté nous offre ainsi un cadeau magnifique, du temps pour notre sexualité : profitons-en !

Mise en garde : ce post n'a pas pour but de véhiculer une norme, une obligation de plaisir, simplement de dégager certaines tendances et d'inciter à lâcher prise pour retrouver sa libido, loin des soucis habituels, et de se faire plaisir, en suivant ses propres envies.