1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Suicide : brisez le tabou

Rédigé le 08/02/2010 / 2

Attention tabou. Le suicide reste un sujet auréolé de craintes et d'idées reçues. Avec un suicide toutes les 40 minutes en France, vous risquez d'y être confronté. Comment réagir face à une personne suicidaire ? Quels signes doivent vous alerter ? Le point lors de la 14e journée de prévention du suicide.


Etat des lieux en France

160 000 Français tentent de se suicider chaque année. Plus de 10 000 y parviendront. 3/4 d'entre eux sont des hommes. Ils choisissent en majorité la pendaison tandis que les femmes privilégient les médicaments et font plus de tentatives de suicide. La France fait partie des pays au taux de suicide le plus élevé. S'il a diminué de 20% en 25 ans, il diminue 3 fois moins vite que l'ensemble des morts violentes.

Précarité, chômage, pression professionnelle, alcoolisme,... ces facteurs sont corrélés au suicide. Faut-il alors redoubler d'attention lorsqu'un proche y est confronté ? Un faisceau d'indices permet en effet d'évaluer le risque de suicide.

 

Parlez pour mieux prévenir

D'autres facteurs de risque sont ainsi identifiés : familiaux et affectifs (divorce, deuil, solitude,...), toxiques et psychiatriques (dépression, addictions,...) ou encore socio-économiques (stress, retraite).

Chez les jeunes, absentéisme, résultats scolaires en baisse ou angoisse profonde doivent alerter l'attention. L'adolescence est une période à surveiller de près, notamment en cas de schéma familial perturbé, de consommation de drogue, d'alcool ou de médicaments, d'auto-mutilations.

Autres signes d'alerte : des propos dévalorisants (je suis un raté, je ne compte pas...), une évocation directe (je vais me foutre en l'air,...), un comportement inhabituel (agressivité, isolement, exubérance, sorties excessives), des problèmes psychologiques (tristesse, troubles du comportement alimentaire, du sommeil, de la mémoire,...). La corrélation de plusieurs facteurs augmente ainsi le risque suicidaire.

 

Brisez le tabou du suicide

Pensez-vous qu'il ne faut pas parler du suicide avec une personne suicidaire ? Que ceux qui utilisent des médicaments ne veulent pas vraiment mourir ? Des idées reçues entourent le suicide, découvrez ici la vérité à ce sujet.

Parlez franchement avec la personne concernée. Essayez de comprendre ce qu'elle vit, ses motivations pour mettre fin à ses jours. Montrez-lui votre attachement. Trouvez avec elle des solutions pour surmonter cette crise, aidez-la à se raccrocher à ce et ceux qu'elle aimait avant d'aller mal. Poussez-la à voir du monde, à son rythme. Cherchez de l'aide avec elle auprès d'un professionnel de la santé, d'infirmière scolaire, d'éducateur, d'enseignant ou d'associations. 

Vous souhaitez davantage de conseils ? Suicide écoute met un numéro à disposition 24 heures sur 24 : 01 45 39 40 00. Vous pouvez aussi joindre le Fil Santé Jeunes avec Skype ou au 3224 (de 8h à minuit, tous les jours). Ou retrouvez ici tous les organismes d'écoute.

Dans tous les cas, restez persuadé qu'il existe des solutions et que le premier mot est toujours le plus difficile... Mais il est indispensable pour aller mieux et pour sauver une vie.