1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Suicide au travail : une augmentation alarmante

Rédigé le 15/09/2009 / 0

Une femme se défenestre après un changement d'affectation imposé. Un homme se plante un couteau dans l'abdomen suite à la suppression de son poste. Tout va mal chez France Télécom et les salariés paient un tribut inadmissible. Ces tragiques évènements relancent le problème du stress au travail.

Un suicide par jour

C'est le titre alarmant d'un article du Nouvel Observateur. Trop racoleur ? Entre 300 et 400 suicides ont lieu chaque année en France sur le lieu de travail. Selon l'INRS, les statistiques sont rares dans ce domaine car l'origine d'un suicide est rarement unique. Les salariés invoquent des conditions de travail inacceptables. Tandis que les entreprises mettent en avant la fragilité personnelle.

Les causes de suicide

Stress professionnel, concurrence excessive entre collègues, changement imposé d'affectation (comme pour le dernier suicide),... mais aussi des facteurs qui n'ont rien à voir avec l'entreprise : problèmes personnels, vie privée négligée par rapport au travail, vie sociale pauvre, fragilité psychologique,... C'est l'inventaire non exhaustif des causes potentielles. Certains métiers sont aussi plus "à risque" que d'autres : gardiens de prison, psychiatres, policiers, etc.

Pourquoi le stress conduit-il au suicide ? Lorsqu'il est chronique, il entraîne la sécrétion d'hormones, les glucocorticoïdes, par les surrénales. Elles induiraient alors un état dépressif  susceptible de conduire au suicide.

Des réactions démagogiques ou efficaces ?

Chaque fois qu'un suicide se passe sur un lieu de travail, l'Etat s'agite, une cellule de crise voit le jour, les grandes entreprises promettent des changements. Il serait temps : 23 suicides au sein d'une même entreprise, c'est plus que choquant... Le gouvernement a donc convoqué le conseil d'administration de France Télécom. L'objectif ? Faire prendre conscience à l'entreprise de la santé mentale de ses employés... Entreprise qui a ouvert de nouvelles "négociations sur le stress au travail". Et suspendu la mobilité du personnel jusqu'à fin octobre. Depuis un an, 6 000 mangers ont été formés pour détecter "les faiblesses psychologiques".

Du côté des syndicats, plusieurs mobilisations sont prévues cette semaine. Un Observatoire du stress et des mobilités forcées, créé par des salariés de France Télécom, réitère ses alertes. Son utilité ? Réaliser des enquêtes auprès des autres employés pour obtenir des statistiques et donc des arguments qui tiennent la route. A savoir : le site est toujours inaccessible depuis l'intranet de France Télécom.

En espérant que ce remue-ménage aboutisse enfin à de réels changements...
Dans le prochain article, retrouvez quelques clés pour travailler sans stress .