1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

SOS recherche : donnez votre cerveau

Rédigé le 12/09/2012 / 2

L’hôpital de la Pitié-Salpêtrière recherche des cerveaux. Des cerveaux de patients souffrant de sclérose en plaques, la maladie d’Alzheimer, de Parkinson ou d’Ataxie Cérébelleuse, mais aussi des cerveaux sains, afin de comparer les tissus. Le but ? Une plongée in vitro dans ce monde mystérieux que reste le cerveau…

Les raisons

20 milliards de neurones, 1 000 milliards de synapses (les connexions entre neurones)… on mesure alors la complexité d’un cerveau et la limitation de la biopsie aux circonstances exceptionnelles comme les cancers.

Seul le don de cerveau offre alors aux chercheurs la possibilité de mieux comprendre les maladies neuro-dégénératives, leurs mécanismes, leurs causes. C'est le défi que s'est lancée l'équipe du GIE Neuro-CEB.

Un prélèvement réalisé postmortem permet d’analyser les lésions cérébrales, leur nombre, leur composition, de peut-être trouver un marqueur qui faciliterait le suivi de la maladie ou encore d’étudier d’autres possibilités thérapeutiques. Car si d’immenses progrès ont été réalisés dans la compréhension de ces maladies, la recherche se heurte toujours à l’impossibilité de les guérir.

Les échantillons seront regroupés au sein d’une banque, Neuro-CEB (Collection d’Echantillons Biologiques), localisée pour le moment dans l’hôpital parisien.

Les modalités

Il convient de contacter la coordinatrice, Marie-Claire Artaud-Botté afin qu’elle leur envoie un formulaire d’autorisation de prélèvement post mortem. Une fois rempli et renvoyé, le donneur reçoit sa carte ainsi que le dossier complet. Il est enregistré informatiquement.

Le jour du décès, les proches contactent la coordinatrice, qui organise alors le transport et le prélèvement devant avoir lieu dans les 48 heures qui la suivent. Le corps est alors emmené vers le centre de prélèvement le plus proche, le prélèvement est effectué et le corps est alors rendu aux proches. Une moitié du prélèvement est analysée par le neuropathologiste et l’autre moitié est échantillonnée, congelée, et adressée à l’unité de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière.

 

Réfléchissez et  dépassez les tabous qui entourent le don de cerveau : un échantillon peut alimenter 10 ans de recherche !

Pour toute information :
Marie-Claire Artaud, GIE Neuro-CEB
Plateforme de Ressources Biologiques, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière
47 Boulevard de l’Hôpital, 75651 Paris Cedex 13.

Par téléphone : 0 800 531 523 / 01 42 17 74 19
marie-claire.artaud@neuroceb.org