1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Semaine du son 2015 : les jeunes et le bruit

Rédigé le 20/01/2015 / 0

La 12ème semaine du son est officiellement lancée depuis lundi ! Pour les retardataires qui n'ont pas suivi l'événement, il est encore temps de se rattraper… L'édition 2015 tente de comprendre les enjeux du bruit dans la société d'aujourd'hui, via une enquête sur les jeunes et le bruit*.  Ont-ils conscience des effets délétères du bruit

250 individus de 15 à 30 ans et 251 de 30 à 45 ans ont été interrogés en ligne par Ipsos en prévision de la semaine du son. Bonne nouvelles, 98% des 301 personnes avaient conscience des dégâts auditifs provoqués par les sons forts…. Et 78% avaient ressenti un trouble auditif après une exposition à un bruit très fort. Mais dans ce cas, 59% n'ont rien fait et seuls 13% ont consulté leur généraliste.

85% aiment écouter la musique forte… (à une intensité de 6/10 à l'extérieur et 6,4/10 à domicile) mais les 15-30 ans écoutent pus fort que leurs ainés. Et l'environnement sonore est perçu comme plus fort dans les publicités et au cinéma.

Peu de mesures de prévention

Hélas, en dépit de cette notion de risques et parfois de troubles auditifs, les personnes interrogées ne mettent pas forcément en place les mesures de prévention adéquates.

Si 79% s'éloignent des enceintes et 65% font des pauses au calme, 71% ne portent pas les bouchons d'oreilles (distribués gratuitement ou achetés en pharmacie). Et parmi ceux qui ont acheté des bouchons d'oreilles avec filtres spéciaux pour la musique, 81% ne les portent pas…

86% chez les 15-30 ans et 65% des 30-45 ans portent des écouteurs ou un casque, essentiellement pour ne pas être gênés. Mais ils n'ont pas forcément le réflexe :

  • baisser le volume,
  • faire des pauses lors de l'écoute,
  • limiter la durée d'écoute.

Et le silence est une expérience positive pour 40% des plus jeunes et 54% des ainés.

Dès 3 ans, les enfants sont exposés aux risques d'écoute au casque. Oreilles cotonneuses, baisse d'audition, acouphènes (sifflements ou bourdonnements d'oreilles), impression d'entendre les sons plus forts que d'habitude, Attention, si les symptômes durent plus de quelques heures, consultez impérativement un généraliste, un ORL, les urgences. Plus tôt est posé le diagnostic, plus rapidement un traitement à base de corticoïdes peut être mis en place et meilleures sont les chances de récupération. Et la mesure de fond est bien évidemment d'éviter de s'exposer à nouveau aux sons très forts…

Retrouvez les différents évènements selon votre région en cliquant ici. Et en bonus, retrouvez un portrait de la chef d'orchestre Zahia Ziouani

* Les résultats complets seront présentés à l'auditorium de France Télévisions le 27 novembre à 18 heures.