1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Se libérer de la performance

Rédigé le 21/11/2017 / 0

Si la performance a envahi nos vies, s'en détacher réconcilie avec l'érotisme. Avec à la clé, encore plus de plaisir !

  • Travailler sur les causes

Le premier moyen de dépasser la performance et l'angoisse qui en découle, est de réfléchir sur les causes. Travailler dessus peut se faire seul ou avec l'aide d'un psychologue (c'est souvent beaucoup plus simple d'avancer, avec un regard extérieur). Le manque de confiance est le plus fréquent et il s'explique souvent par une inadéquation entre son ressenti et les normes véhiculées par la société, ou par des remarques blessantes de son partenaire rencontré.

  • Augmenter sa confiance en soi

La pratique quotidienne de psychologie positive aide aussi à se valoriser et à être fier de soi. Certains exercices sont très simples, comme récapituler 3 choses positives effectuées dans la journée et en s'imprégnant du sentiment ressenti sur le moment. On travaille aussi sur le renforcement des points forts et la diminution de l'importance accordée aux points faibles. D'autre part, la confiance intervient aussi dans le rapport avec son ou sa partenaire : elle nécessite d'être suffisante pour s'abandonner à lui. Est-il digne de confiance et met-il suffisamment en confiance ?

  • Questionner son rapport au corps

Les femmes sont plus souvent concernées par cette pression de l'esthétique. Bonne nouvelle, les complexes peuvent tout à fait être réduits en miette ! Il est essentiel de valoriser ce que l'on aime en soi, de stimulant son estime de soi pour parvenir à accepter son corps et savourer sa sexualité. Il est important de prendre de la distance avec ces pseudo-normes véhiculées par les médias : la féminité et l'attirance n'ont rien à voir avec des mensurations skinny, le plaisir encore moins ! Si besoin, une thérapie est libératrice quand elle réussit à réconcilier avec son corps.

  • Lutter contre le perfectionnisme

La performance est souvent en lien avec le perfectionnisme. Or vouloir être bon dans ce que l'on fait, c'est bien ; vouloir être le meilleur partout, non… Cela implique une pression incroyablement lourde sur ses épaules ! Et la qualité de vie, professionnelle, relationnelle et sexuelle, en pâtit trop souvent. La lutte contre le perfectionnisme doit alors être quotidienne, en débusquant des pensées automatiques, en se déculpabilisant à propos de ses failles. Personne n'est parfait, et heureusement ! Relativiser ses failles amène à une meilleure acceptation. D'ailleurs, les défauts donnent bien souvent du charme à celui qui les assume.

  • Interroger son rapport à la virilité ou la féminité

La société actuelle vit un bouleversement dans les rôles qui sont impartis aux hommes et aux femmes : ces dernières ont pris leur indépendance professionnelle, financière et sexuelle, ce qui laisse souvent les hommes totalement démunis. Il n'est pas toujours facile de savoir qui l'on est vraiment en tant qu'homme ou femme, en se dédouanant des stéréotypes sociétaux. Comment vivre au mieux sa féminité de la façon qui correspond le plus à son intime conviction ? En se libérant des diktats imposés, qu'ils concernent la taille du pénis ou de la vulve, l'épilation intégrale, l'impératif de l'orgasme, le nombre de conquêtes sexuelles, la maîtrise du kâma-sûtra. Etre soi et vraiment soi, c'est le challenge d'une vie et c'est passionnant !

  • Se recentrer sur ses sensations

C'est le meilleur conseil pour se libérer de la performance, qui fait oublier les sensations plaisantes. Se concentrer à nouveau sur elles est le meilleur moyen de renouer avec le plaisir. Tout comme être avec l'autre à 100%, vivre pleinement ce moment partagé et se laisser happer par la sensualité, bien loin de la performance…