1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Mieux comprendre la soumission sexuelle et l'attrait de la douleur

Rédigé le 05/06/2020 / 0

Longtemps tabous, le masochisme et la soumission sexuelle séduisent de plus en plus de personnes, conquises par les plaisirs de l'abandon extrême. Une étude s'est penchée sur les raisons de cet attrait.

La question de la douleur dans l'amour et l'activité sexuelle est complexe : pourquoi aimer souffrir et faire souffrir ? Pourquoi prendre du plaisir à souffrir dans un contexte érotique (masochisme) ou à être humilié, contraint, discipliné (soumission sexuelle) ? Les deux n'ont pas la même histoire, le Kamâ-sutrâ recommandait de mordre, tirer les cheveux, fesser pour augmenter l'excitation sexuelle.

Une étude[1] sortie récemment dans le Journal of sexual research a cherché à répondre à ces questions à travers 227 adeptes du sadomasochisme (SM), Elle se penche sur les raisons de l'attrait de certaines pratiques du Bondage Domination Soumission Masochisme , ainsi que les origines de leur intérêt pour ces pratiques : "Qu'y a-t-il de si attirant dans la fessée, la domination ou la contention ? Réponses des praticiens du masochisme sexuel et de la soumission." D'emblée, les auteurs précisent qu'un nombre croissant d'études montrent que le BDSM n'est en rien un signe de maladie mentale. Et l'OMS a d'ailleurs retiré en 2017 le SM de la Classification internationale des maladies.

A lire aussi : Domination et soumission de puissants ressorts de l'excitation sexuelle 

Les raisons de s'engager dans le SM

  • Le désir sexuel

Même si la sexualité génitale n'est pas forcément associée aux activités SM, celles-ci sont considérées comme des activités érotiques ou sexuelles. Le fondement de ces pratiques est même la production d'un plaisir sensuel, sexuel, érotique. Il semble donc naturel que la principale raison soit d'enflammer le désir sexuel.

  • Les jeux de pouvoir

Pour de nombreux personnes, donner, prendre ou échanger du pouvoir est au cœur de de l'excitation sexuelle. D'après une étude de 2018, le déséquilibre de pouvoir était excitant pour la moitié des participants et ¾ étaient intéressés à s'engager dans des comportements de domination et soumission durant le rapport.

Les pratiquants SM étaient divisés dans certaines études en deux sous-groupes : ceux qui étaient puissants dans la vie, notamment professionnelle, l'activité sexuelle leur permettait alors de lâcher prise, de ne plus être responsable, en charge. Second sous-groupe : ceux qui étaient simplement plus excités sexuellement par la soumission. Comme dans la population générale, il y a plus de femmes que d'hommes, aussi bien dans les fantasmes que dans la pratique. A noter que 30% des adeptes de BDSM sont des switchers et peuvent passer de la domination à la soumission, en fonction de leur humeur, du partenaire, du contexte.

  • Une transe, un état de conscience modifiée

D'après les auteurs, de nombreux pratiquants décrivaient les rapports SM avec des termes religieux ou spirituels, comme une expérience mystique transcendante, une connexion sacrée, une appartenance à l'univers. Même si des expériences de conscience modifiée sont retrouvées chez les adeptes du bondage ou lors d'expériences non douloureuses, elles apparaissent beaucoup plus fortes avec des stimuli érotiques douloureux, intenses et prolongés. La douleur n'est plus un but mais un chemin pour atteindre ces états de conscience. A confirmer par des études comportant davantage de sujets.

  • Le carpe diem, ici et maintenant

Un certain nombre rapporte aussi des bénéfices similaires à ceux retrouvés dans la méditation, le sport, comme une concentration élevée, moins d'activité mentale, la relaxation et le fait d'être centré sur le moment présent. Les activités peuvent dès lors être vues comme une façon d'atteindre cet état centré sur soi, sur l'ici et maintenant. Mais là encore, la qualité des travaux rapportant ces expériences nécessite d'être approfondie. Pour certains auteurs, c'est une façon de s'extraire du monde pour explorer l'espace intérieur.

  • Une activité de loisirs

Les activités MDSM nécessitent de l'entraînement, une pratique cognitive et comportementale, qui pour certains auteurs s'apparentent aux activités de loisir.  Avec une exploration de soi, un sens de l'aventure, du plaisir. A confirmer de façon ciblée pour le SM.

Les origines de l'intérêt

Elles sont multiples, partiellement comprises, multi-factorielles, impliquant des facteurs génétiques, psychologiques, familiales, spirituels,  socio-culturels, environnementaux

  • Les origines intrinsèques

Pour 78% des personnes confiant leur vision du SM, les origines sont intrinsèques, comme l'histoire personnelle du sujet ("j'ai toujours été ainsi", "la première fois que j'ai essayé, j'ai su que c'était le vrai moi"). D'après certaines publications, l'intérêt est toujours présent, depuis l'enfance, même si la soumission n'était pas érotisée, dans les jeux de poupées par exemple. Cet intérêt se transforme en fantasmes sexuels à la puberté. D'après certains travaux, l'attrait pour le SM test plus fréquent chez les personnes avec une plus grande curiosité intellectuelle et sexuelle. Et une plus haute éducation est associée à une plus haute diversité sexuelle d'après certaines études.

  • Les origines extrinsèques

Elles sont liées à l'environnement, reposent sur l'initiation par une autre personne, ou une expérimentation personnelle (lors d'un jeu, ou encore le fait d'avoir été contraint, soumis ou puni entraine une excitation sexuelle). D'après certains travaux, une maltraitance dans l'enfance pousserait favoriser un mécanisme d'adaptation pour survivre à un traumatisme. Même si la fréquence des abus sexuels n'est pas supérieure chez les adeptes du ans la population générale, certains adeptes racontent que cela a fait partie du processus de guérison, en reprenant le pouvoir sur la relation. De la même façon, certains pratiquants atteints d'une maladie chronique douloureuse transforment la douleur chronique en plaisir.


[1] What Is So Appealing About Being Spanked, Flogged, Dominated, or Restrained? Answers from Practitioners of Sexual Masochism/Submissio. Labrecque. 02/06/20. J of Sex Res. https://doi.org/10.1080/00224499.2020.1767025