1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

La rencontre amoureuse : s'ouvrir à l'inattendu...

Rédigé le 31/07/2020 / 0

En parallèle de l'article La sexualité en 9 lettres, A comme amour, je propose un éloge de l'inattendu et une mise en garde contre les mécanismes de défense qui coupent d'une relation amoureuse. Avec à la clé une véritable rencontre...

Il est parfois plus facile de donner son corps que son cœur... A l'heure des applis de rencontre, rien ne semble plus vrai. Un swipe et un match suffisent pour une mise en relation. Aussi simple que tomber dans la consommation, sans même s'en rendre compte ou presque. Ce qui n'est pas gênant pour ceux et celles que cela épanouit, mais pose problème à ceux qui cherchent une rencontre amoureuse. Certes, les sites et applis de rencontre ont de nombreux atouts et ils sont des outils particulièrement efficaces pour les célibataires en manque de temps.

Des rencontres moins faciles qu'il n'y paraît

Mais dans les faits, les sites et applis donnent l'impression que le nombre de rencontres est infini et qu'il est toujours possible de trouver mieux... Ce qui ne met pas forcément dans de bonnes dispositions pour approfondir une rencontre.

C'est d'ailleurs ce que dénonce l'auteure d'Aimer, c'est prendre le risque de la surprise. Eloge de l'inattendu dans la rencontre amoureuse* : cette facilité apparente à faire des rencontres. En théorie, rien n'est plus simple mais en pratique, les utilisateurs enchaînent souvent les rencontres sans trouver celle qui les épanouit vraiment. Selon Cécile Guéret, "pour vivre pleinement la rencontre, il s'agit de renonce à prévoir, à maîtriser" et "être curieux de l'autre, de sa singularité, de son irréductible différence".

Pour cela, il faut savoir dire adieu à la relation qui nous enferme, à l'histoire dont on ne parvient pas à se détacher, parce qu'elle est trop belle, trop douloureuse, ou trop toxique. Ensuite s'interroger sur soi, sur qui l'on est en ce moment sans s'enfermer dans une pseudo-connaissance de soi, de ses besoins et de ses envies.

Identifier vos freins

L'auteure pointe les représentations imposées par les médias, les films, les livres :"coincés dans des scénarios préétablis et codifiés, nous attendons une rencontre amoureuse standardisée. Idéale sinon rien". Idéaliser la rencontre amoureuse risque fort de nous empêcher de la reconnaître et de l'apprécier dans toute sa simplicité et sa différence avec nos projections.

De plus, il n'est pas rare de s'auto-déprécier et culpabiliser. A l'inverse, capitalisons sur nos points forts et nos atouts et apprenons à aimer nos imperfections... De la même façon, donnons une chance à celui ou celle que nous rencontrons sans l'enfermer dans des cases, un mécanisme que favorisent les sites et applis de rencontre.

Le type de relation envisagé est lui aussi questionné. Les cadres sexuels et affectifs se sont multipliés : histoire d'un soir, plan cul régulier, plan cul régulier affectif, sexfriend, en couple/marié/libre/polyamoureux/... Cette variété offre une plus grande liberté mais fait courir le risque de mettre la relation dans une case, sans lui offrir la possibilité d'évoluer.

Cécile Guéret conseille également de formuler les stéréotypes sur soi et sur le couple, qui là encore nous enferment. La rencontre est par essence insécurisante, avec la crainte que l'autre nous envahisse, qu'il ne nous trouve pas désirable et aimable, que sa liberté nous fasse souffrir. Il y a souvent une angoisse de séparation ou angoisse d'envahissement. A compenser en regagnant de la sécurité ailleurs, pour être capable aller vers l'autre (sur le plan professionnel par exemple, sur le plan physique avec des techniques comme la méditation, le sport, ou encore sur le plan psychologique avec une thérapie si besoin).

Cultiver un regard neuf 

Et si nous changions de paradigme ? En voyant l'amour au sens large, en connexion avec ceux qui nous entourent, et non en amour unique et exclusif. En aimant le monde et la vie avant tout...

Si chaque rencontre est vue dans son unicité, elle gagne en qualité. Il est conseillé de prendre le temps de la séduction sans projets, en se libérant d'une conception de l'amour qui relève du coup de foudre ou de l'évidence incontournable.

Mais aussi de prendre le temps de l'apprivoisement, en trouvant le "juste espace" pour permettre la surprise, pour se voir l'un l'autre mais sans s'envahir. La véritable rencontre a lieu si l'on s'ouvre à l'inattendu de l'autre, en faisant tomber nos préjugés. Exercice ô combien difficile d'après l'auteure car il s'agit de déconstruire les pseudo-évidences et les représentations figées, de se dégager des stéréotypes culturels et/ou de genre qui nous empêchent de voir l'autre dans sa singularité.

Faire l'amour buissonnier...

Il n'y a pas de formule magique ni de recette miraculeuse pour la rencontre amoureuse : d'après Cécile Guéret, nous vivons dans l'ambivalence "d'une rencontre coup de foudre" mais qui ne nous bouscule pas trop. En attendant, "on se rassure dans une vie régulière, maîtrisée, tranquilisante". Avec le risque que le cocon se fasse prison.

Prenons  le risque de la surprise, puisque la rencontre n'aura sans doute pas la forme que nous attendons. Empruntons un chemin buissonnier pour sortir de nos évidence et préjugés, Faisons l'amour buissonnier en somme...

* Aimer, c'est prendre le risque de la surprise, éloge de l'inattendu dans la rencontre amoureuse. Cécile Guéret. Editions Albin Michel. 17,90