1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

La masturbation en 3 questions

Rédigé le 05/05/2017 / 0

Dimanche est la journée mondiale de la masturbation, l’occasion rêvée de louer les bienfaits de la masturbation, en solo ou en couple…

  • Quels sont les bienfaits de la masturbation ?

La masturbation est un moyen facile de s'offrir un orgasme pile au moment où on en a envie. En rentrant de son travail pour se détendre, juste avant de s'endormir pour s'apaiser, en cas d'insomnie, devant un film coquin,… toutes les circonstances sont bonnes pour la jouissance ! Et qu'elles sont bonnes, les hormones du plaisir… Lors de l'orgasme, le cerveau produit un cocktail explosif : la dopamine pour le plaisir, les endorphines pour la sensation de bien-être, un zeste de sérotonine, une pincée d'ocytocine (intéressante avec un partenaire pour majorer l'attachement)…

Autre avantage de la masturbation, elle aide à mieux connaître son corps et ses réactions devant l'excitation et le plaisir. Les hommes identifieront mieux les sensations qui précèdent l'éjaculation, ils pourront jouer avec leur excitation et à terme, sauront mieux la retarder, notamment grâce à la respiration. Les femmes qui se caressent savent quelles zones stimuler et comment se faire jouir. Cela les aidera à prendre du plaisir durant la pénétration (voire question suivante) et à montrer à leur partenaire comment les faire vibrer intensément.

  • La masturbation est-elle bonne pour le couple ?

Il est fréquent d'entendre l'idée reçue suivante : lorsque l'on est heureux en couple, on n'a pas besoin de se caresser. L'équivalent dans le domaine culinaire, conviendrait à dire puisque j'aime le moelleux au chocolat, je ne peux pas aimer la tarte aux pommes. Quel est le rapport ? Les deux types de plaisir sont complémentaires et la masturbation est l'assouvissement d'un désir lorsqu'il survient. C'est sain ! A condition qu'elle ne se fasse pas au détriment des rapports sexuels bien sûr.

De plus, elle est particulièrement intéressante en cas de désir sexuel différent entre les 2 partenaires. Ce qui est le souvent le cas chez les personnes en couple depuis longtemps… Inévitablement, il y aura des périodes plus creuses que d'autres, c'est la vie. Elle permet de "juguler" une fréquence insuffisante et de mieux la vivre (ou moins mal). Celui qui est "en manque" aura sa dose de plaisir et mettra moins de pression à son ou sa partenaire. Encore faut-il ne pas culpabiliser pour ce plaisir en solo (et il n'y a aucune raison de le faire) et que l'autre ne considère par ces caresses comme une trahison (même commentaire). Se masturber n'est pas tromper, c'est être autonome dans son plaisir.

  • Comment varier les plaisirs ?

Si vous utilisez toujours la même façon de faire, vous risquez de vous ennuyer à terme.

Varier le type de stimulation offre des plaisirs différents. Soit en optant pour une méthode de masturbation différents , soit en faisant appel aux sextoys. Comme leur nom l'indique, ces jouets sexuels

Les femmes ont le plus grand choix : d'abord avec des jouets destinés à stimuler le clitoris (à l'aide de vibrations ou plus récemment d'aspiration), d'autres ciblés sur le point G, ou encore des sextoys associant les deux types de stimulations. De quoi décoller vers le 7ème ciel en très peu de temps !

Les hommes ont longtemps dû se contenter de masturbateurs réels (pas forcément très esthétiques) ; ils voient le marché se diversifier et prendre des formes beaucoup plus design, avec par exemple ce masturbateur que vous pouvez laisser traîner dans votre chambre ! Et pour ceux qui sont particulièrement curieux et veulent découvrir le plaisir anal et prostatique (seul ou à deux d’ailleurs), il y a l’option  "plug anal (souvent préférée lors du rapport) ou celle du massage prostatique à l’aide d’un jouet vibrant. Sensations "décoiffantes" garanties…

Alors, dimanche célébrez la journée mondiale de la masturbation en vous amusant !

PS : si la masturbation n'est pas votre truc, pas de panique, cet article n'est pas là pour vous mettre la pression. Tous les goûts sont dans la nature et c'est très bien ainsi.

PSS : si la masturbation est réalisée avec perte de contrôle, pour soulager en vain une angoisse, qu'elle provoque une souffrance, il est préférable d'en parler à un médecin.