1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Homme : le plaisir anal et le massage prostatique

Rédigé le 21/06/2018 / 0

Après avoir abordé la sodomie du côté féminin, place à l'introduction d'un doigt chez un homme et au massage prostatique (la sodomie dans le cadre de relations homosexuelles, ou avec une ceinture plug lors de relations hétérosexuelles, sera abordée ultérieurement).

Le plaisir masculin, qu'il s'agisse d'un doigt ou d'une sodomie s'explique par le fait que l'anus et le rectum sont très sensibles car riches en nerfs (toutefois, ils ne disposent pas des récepteurs aussi sensibles que sur le gland du pénis). Sur un plan psychologique, la pénétration anale peut être très érotisée : interdit sulfureux, fusion avec le ou la partenaire, sensation excitante de soumission ou abandon total,...

Le simple bout du doigt, introduit délicatement dans l'anus, peut transporter un homme et augmenter son plaisir ! Doigt, qui peut d'ailleurs doucement s'aventurer dans le rectum à la recherche de la prostate. Attention, on demande toujours l'autorisation avant d'introduire un doigt.

Vers le massage de la prostate...

La stimulation de la prostate démultiplie chez certains l'intensité du plaisir. Celui-ci est alors plus diffus, plus profond et laisse des souvenirs particulièrement intenses à ceux qui l'ont connu...

Le doigt lubrifié (majeur ou index), avec la pulpe du doigt située du côté de la vessie, sera introduit avec précaution. Un sextoy tel qu'un stimulateur de prostate vibrant ou un plug anal lubrifié font également l'affaire.

Les sphincters anaux nécessitent d'être détendus (tout comme l'homme !) ; un massage des fesses rendra l'homme très réceptif au massage prostatique, surtout les premières fois. Une fois les sphincters détendus, le doigt peut progresser doucement en direction de la prostate. Comment la reconnaître ? Elle forme une petite boule, comme une châtaigne, d'une consistante plus molle. Le doigt doit alors faire un mouvement de "viens-là", pour presser doucement la prostate : l'intensité de la stimulation sera alors adaptée à la réceptivité de l'homme...

Pour plus de détails : Le massage prostatique, la voie vers le 7ème ciel

Pour celui ou celle qui pénètre :pPlus le pénétré sera excité, mieux le massage se passera bien. Lui offrir un massage érotique des fesses le mettra dans d'excellentes dispositions. Idem en lui offrant du plaisir avant la sodomie ou pendant, en le caressant ou en lui faisant une fellation en même temps aussi... Si un doigt est utilisé, les ongles doivent être courts et bien limés. Le lubrifiant reste à portée de main pour en ajouter régulièrement.

Questions psychologiques

  • Je suis hétéro et j'aime la pénétration anale... est-ce normal ?

Oui ! La question de "normalité revient souvent et elle n'a pas grand sens. Le plaisir est recherché par les êtres humains, quel que soit le moyen par lequel il est donné. Assimiler la sodomie à l'homosexualité est une idée reçue persistante mais qui n'a aucun fondement.

  • J'ai peur d'avoir mal, la douleur est-elle systématique ?

La douleur est présente si le sphincter anal n'est pas relâché. La douceur de celui ou celle qui pénètre est indispensable, notamment les premières fois, et l'utilisation de lubrifiant facilitera la pénétration puisque l'anus ne lubrifie pas spontanément.

  • Comment proposer à son partenaire d'être pénétré ?

Pas entre le fromage et le dessert ! Cela peut dépendre du type de communication sexuelle du couple : soit manuelle, soit verbale... La proposition peut se faire durant l'ébat, en demandant s'il aimerait un doigt, ou en approchant son doigt (en général, la réaction ne se fait pas attendre). Ou lors d'une discussion sur la sexualité, il est possible d'aborder ses fantasmes et les envies sexuelles, que l'on aimerait mettre en pratique. Ou encore dire négligemment "ah j'ai lu un article intéressant à propos de la pénétration anale. Utiliser la forme interrogative, ouvre la porte, sans mettre de pression... avec légèreté, "qu'en penserais-tu ?" Ou "Ca te tenterait ?"

  • Quelles positions choisir ?

Plusieurs positions sont possibles : en levrette (ce qui permet éventuellement d'être masturbé en même temps), en cuillère, ou encore allongé sur le dos (ce qui permet de voir son partenaire) avec les fesses surélevées par un oreiller (ce qui peut offrir la possibilité d'une fellation simultanée, effet garanti...). Dans tous les cas, la meilleure position est celle où l'on se sent le plus à l'aise.

Dernier, conseil, la muqueuse étant très vascularisée et la pénétration créant des microtraumatismes de la muqueuse, le risque d'infections sexuellement transmissibles est important. Un préservatif est incontournable avec un partenaire récent ou si le sextoy est utilisé avec plusieurs partenaires.