1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Fuites urinaires et vie sexuelle : conseils pratiques

Rédigé le 26/01/2017 / 0

Après avoir parlé la semaine dernière du retentissement des troubles urinaires sur la sexualité, je vous donne quelques conseils pour mieux retrouver une vie sexuelle plus épanouie.

Le premier est sans doute le plus difficile tant le sujet est intime : en parler à un médecin, qui mettra en place une prise en charge (voir post précédent). C'est pourtant le conseil le plus important puisque c'est le seul à s'attaquer au problème. Si vous avez consulté il y a quelques années et n'avez pas été soulagé, cela mérite de le faire à nouveau. Il y a de réels progrès dans la prise en charge de l'incontinence urinaire.

Ensuite, la recommandation principale est de bien vider sa vessie juste avant le rapport sexuel. Ainsi la fuite ne peut pas avoir lieu, ou de façon minime !

Il faut également apprendre à dédramatiser la situation, ce qui est très difficile à faire pour certaines. Si la fuite se produirait, essayez de relativiser : l'urine n'est pas sale, c'est un liquide stérile. Et votre partenaire ne s'en apercevra très probablement pas, puisque ce sera mêlé aux autres fluides, produits durant le rapport (sécrétions vaginales, liquide séminal, sperme…).

Pour celles qui souffrent d'incontinence d'effort, survenant quand vous toussez, riez ou au moindre effort, optez pour des changements de position plus lents, ne sollicitant pas la vessie. Et évitez également les positions où les fuites se produisent.

Si vous craignez une mauvaise odeur et que cela vous paralyse, faites une ambiance romantique avec une bougie parfumée. Mais sachez qu'il faut tout de même une quantité considérable pour qu'il y ait une odeur, ce qui ne sera vraisemblablement pas le cas.

Faites l'amour dans la douche ou durant un bain à deux très coquin. Ca changera des galipettes sur le lit et vous serez totalement détendue…

Reprenez confiance en vous. De nombreuses femmes souffrant de fuites urinaires se sentent moins désirables. Une crainte totalement compréhensible, même si leur féminité ne réside pas dans leurs fuites urinaires mais dans tous les atouts qu'elles ont. Un travail sur la confiance en soi et l'acceptation des troubles est intéressant, avec un sexologue, psychologue ou médecin.

Dernier conseil, il est important de vider sa vessie après le rapport également, pour diminuer le risque d'infections urinaires. Il est recommandé d'uriner calmement, sans pousser, pour bien vider sa vessie.