1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Elles. Les prostituées et nous : à lire d'urgence

Rédigé le 26/06/2015 / 2

Dans son dernier livre Elles. Les prostituées et nous, Sophie Bouillon s'est plongée dans le monde de la prostitution et dresse avec empathie le portrait de plusieurs prostituées. A travers leurs mots et leurs histoires, elle leur donne la parole et fait état d'une situation inacceptable sur le plan humain. Ce livre pose des questions épineuses et tente de briser les stéréotypes que nous avons tous : vendre son corps est-il un métier comme les autres, que l'on choisit délibérément ? La prostitution est-elle un mal social inévitable ? Loin d'imposer des réponses complexes, l'auteur lance des pistes de réflexions à travers les différents témoignages. A lire d'urgence…

Dans l'inconscient collectif, les prostituées sont là pour éponger les pulsions sexuelles déplacées ou dépravées, pour en protéger nos sœurs, nos filles,  nos amies. Ces femmes sont là pour jouer les putains et nous éviter d'avoir à le faire… A nous, qui avons la chance de vivre dans un autre monde que le leur, un monde où nous avons le choix de notre partenaire.

Ce métier avilissant est très rarement choisi, ne nous leurrons pas. Qui accepterait volontairement de baiser 10 ou 20 fois par jour avec des hommes qui sont sales, parfois violents ou qui sentent mauvais, qui imposent leurs désirs et leurs jouissances sans les partager ? Les jeunes filles et femmes le subissent parce qu'elles n'ont aucun choix, alors elles gagnent tant bien que mal leur vie en assouvissant les fantasmes que les hommes n'osent pas proposer à leurs épouses respectées, en vendant leur corps à ceux dont nous ne voulons pas, en endurant les pénétrations répétées dans ce qu'une femme a de plus intime et précieux...

Alors oui, il y a peut-être 1 ou 2% des prostituées qui le font par choix et par plaisir mais le reste d'entres elles subit. Et l'une d'elles, aujourd'hui extirpée du monde de la prostitution, confie à Sophie Bouillon qu'à ce moment-là, elle se convainquait d'avoir choisi. Parce qu'elle ne connaissait rien d'autre, parce que c'était l'unique moyen de vivre avec cela d'une façon tolérable…

Ici le client est roi, l'argent aussi, conduisant à accepter du sexe non protégé et à prendre des risques pour payer le loyer. Qui sont ces clients ? D'après Maria et Laurie, la vingtaine, il s'agit d'hommes mariés qui ne trouvent pas ce dont ils ont envie chez eux, qui souffrent d'un trouble sexuel ou qui sont handicapés. Il y a parfois des beaux gosses qui n'ont pas envie de prendre le temps de séduire pour pouvoir coucher. Elles racontent qu'elles ne sont pas là uniquement pour leur donner du plaisir, elles sont là pour faire rêver leurs clients, leur faire croire qu'ils sont les meilleurs… Ces deux jeunes filles en seraient presque devenues compréhensives avec certains, les puceaux anxieux ou les hommes en mal d'amour : "ce sont eux qui ont un problème, pas nous".

Que deviennent les prostituées en vieillissant, lorsque le corps se défraîchit et n'offre plus la beauté éclatante de la jeunesse ? Elles baissent leurs tarifs, acceptent des prestations qu'elles avaient toujours refusées jusque là, elles font comme les autres, elles se bradent et mettent encore plus leur santé en danger.

Laurence, qui a réussi à changer de vie en devenant formatrice en ressources humaines en milieu pénitentiaire, témoigne devant les Sénateurs en mars 2014, elle veut  "transformer ses blessures en quelque chose d'utile". Alors elle raconte son histoire, elle explique aux députés les circonstances qui mènent à la prostitution : la maltraitance dans l'enfance, les abus sexuels, le manque d'amour… Puis la honte de son activité, l'alcool pour oublier, l'autodestruction,… Elle analyse aussi le seul moyen de tenir : s'anesthésier le corps et l'esprit. D'après elle, c'est une association qui l'a tirée hors de ce monde. En la lisant, je comprends que c'est surtout sa force de caractère, son courage et sa volonté de s'en sortir...

Ce livre met en colère, il bouleverse, il transforme notre indifférence confortable en impuissance douloureuse puis en volonté de changer les choses. Progressivement puisque "tout ne peut pas changer du jour au lendemain" pour reprendre les mots de Laurence… avec des lois, d'abord, pour mieux protéger les prostituées, et mais aussi en changeant notre regard sur les prostituées.

Elles. Les prostituées et nous, Sophie Bouillon, éditions Premier parallèle. 5,99€ ici en format numérique, version papier à 14€, disponible sur commande en librairie ou sur lalibrairie.com

PS : La responsabilité pénale des clients a été rétablie par les députés, la proposition loi renforçant la lutte contre la prostitution a été adoptée en deuxième lecture. Une loi que les intéressées désapprouvent puisqu'elle entrave leur gagne-pain et risque de précariser leur situation. Mais d'autres propositions intéressantes ont été proposées : l’accompagnement des associations, l’aide à l’insertion et les droits des prostituées étrangères.