1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Coucher le premier soir, pour ou contre ?

Rédigé le 26/01/2018 / 0

A l'heure où Tinder, Happn ou autre appli favorisent les rencontres d'un soir, faut-il encore se poser la question de coucher le premier soir ?

Oui et on se donne le temps…

  • Les idées reçues ont la dent dure et certains hommes pensent toujours qu'une femme qui couche le premier soir est une femme facile. Si l'on n'assume pas ou si l'on n'a pas l'âme (et le corps) d'une militante décomplexée, autant s'abstenir…
  • Les lendemains sont parfois difficiles. Notamment si l'on a craqué sur Monsieur et qu'il n'envoie pas de sms ou pire, qu'il ne répond pas… Ceci étant dit, une relation saine se base sur des envies mutuelles partagées et comme ça, on n'a pas eu le temps de s'attacher.
  • Les hommes, ou en tout cas certains, sont des" chasseurs" et ont besoin de challenge pour conquérir. En passant la nuit immédiatement avec lui, on ne lui laisse pas le temps de nous connaître, d'être séduit et d'avoir envie de poursuivre sa conquête… Au moins, on est fixé rapidement sur ses limites !
  • Prendre son temps a parfois du bon : certaines personnes sont plus à l'aise une fois qu'elles connaissent mieux l'autre. L'attente fait parfois grimper le désir et le plaisir…
  • Si l'on rêve du Prince charmant et que celui du soir est persuadé que sa princesse ne couchera pas le premier soir, c'est parfois risqué. Si l'on a tendance à s'attacher très vite, on peut souffrir... En sachant qu'un sexfriend peut devenir d'un amoureux mais statistiquement, c'est plus rare, force est de le reconnaître.
  • On court le risque d'infections sexuellement transmissibles, même avec un préservatif (ce sera l'objet du prochain post). Il peut sembler dommage d'attraper un herpès génital pour un orgasme de moins d'une minute !

Non et on fonce vers le plaisir !

  • On est une femme du 21ème siècle et on est libre comme l'air ! Alors si le désir est là et partagé, autant l'assumer et se faire plaisir.
  • La femme est un homme comme les autres : elle a autant le droit que lui de coucher (ou pas) le premier soir. Le poids des préjugés est parfois lourd à porter et cher à payer, mais rester fidèle à ses convictions, c'est vital !
  • Autant savoir dès le premier soir si l'on est compatible sexuellement… Certes, la première fois n'est pas forcément la meilleure mais certains baisers ou certaines particularités anatomiques sont parfois rédhibitoires.
  • C'est presque un acte militant pour lequel les générations de femmes futures vous remercieront : elles n'auront plus ces états d'âme (sans intérêt) de peser le pour et le contre de s'épiler et de mettre de la jolie lingerie le premier soir…
  • Si la soirée se passe bien, que l'un comme l'autre ont envie de se faire plaisir, où est le problème ? Il est tout à fait possible de se découvrir sexuellement ET intellectuellement et une fois passé l'adolescence, cette découverte parallèle semble la plus naturelle. Evidemment, les deux amants doivent partager cette vision…
  • On accepte que la nuit puisse être la seule et que certains hommes puissent avoir des préjugés (notamment celle qui couche le premier soir est une fille facile), même s'ils vous semblent rétrogrades et injustes… C'est finalement un excellent critère de sélection !

En résumé, il n'y a pas de réponse unique. Tout dépend du contexte, du feeling, de ses envies, de l'autre aussi… Le principal est sans doute de rester en accord avec soi-même, avec ses désirs et ses principes (oui, c'est compatible d'avoir des désirs et des principes). Il est aussi très important de ne pas céder à la pression de l'autre si l'on n'en a pas envie, ni aux préjugés.