1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Comment cultiver ses fantasmes ?

Rédigé le 15/08/2020 / 0

Enrichir son imaginaire érotique est une très bonne façon de stimuler sa libido pour la faire grandir. La première étape passe par une connexion intime avec ses désirs, sans les brider et sans les juger.

L'imaginaire érotique se nourrit de rêveries sensuelles ou franchement hard, qui laissent la place à l'imagination de gambader d'une image à l'autre. Les fantasmes peuvent être puisés dans la vie réelle, avec un plombier très séduisant, une photo évocatrice, une situation de vie un souvenir érotique puissant remis au goût du jour avec une autre personne ou à un autre endroit, etc. Tous les sens sont décryptés sous le prisme de l'imagination : qu'offriraient comme sensations l'ouïe, le toucher, la vue, l'odorat et le goût ?

Tout est possible, c'est le propre du fantasme, et sa grande force. Il ne faut pas hésiter à explorer sa part d'ombre, nous en avons tous une, plus ou moins entravée par notre éducation, nos censures, nos principes. Avant tout, il faut savoir s'écouter, sans culpabilité et sans reproche…

Se forger une culture érotique

Les arts regorgent d'idées plus sensuelles les uns que les autres… La littérature érotique a offert de délicieux frissons et décliné toute la palette de l'érotisme, du plus léger au plus intense. Sade et sa Justine, Aragon et son Irène, mais aussi Guillaume Apollinaire avec son roman jugé pornographique les Onze mille verges. Les femmes ont eu davantage de mal à s'imposer aux mâles qui relataient la mise en scène de leurs fantasmes masculins ; mais Pauline Réage ou Anaïs Nine, pour ne citer qu'elles, ont ouvert la voie. En 2013, le "mummy porn" (porno pour Maman) avec Fifty shades of Grey, a eu le mérite de libérer la parole (et le geste) des femmes, même si certain(e)s regrettent que ces romans reprennent les codes de la littérature érotique masculine. Alors pour toucher au plus près les fantasmes féminins, Octavie Delvaux, auteure du remarqué Sex in the kitchen ,dirige la collection G à la Musardine.

Les hommes sont réputés plus visuels que les femmes : un décolleté plongeant ou un torse musclé en fonction des goûts, une cambrure sensuelle, les mettent parfois dans tous leurs états. Ils sont souvent plus sensibles aux vidéos ou films qu'aux livres, tout comme certaines femmes d'ailleurs. Là encore, si l'on est réceptif aux images, il est possible d'approfondir sa culture cinématographique érotique ou X. Et pour celles et ceux qui reprochent au porno de promouvoir une vision sexiste de la femme, pourquoi ne pas découvrir le X féministe, que réalisent entre autres Ovidie et Erika Lust. 

Pour ceux qui sont plus sensibles à l'ouïe, certaines œuvres sont disponibles en version audio et les podcasts érotiques soufflent un vent terriblement excitant : avec voXXX ou coXXXcontrol-XLe son du désir, il en existe pour tous les goûts, en fonction de son orientation sexuelle ou de ses envies.

Les plus à l'aise avec les mots, se mettront à l'écriture de nouvelles érotiques si le cœur (ou le corps) leur en dit, ou de scénarios qui seront réalisés à deux. Et ceux dont les mains aiment créer pourront se mettre à la sculpture ou la peinture de corps.

Accueillir l'érotisme de la vie

La vie autour de nous est riche de symboles ouvrant la porte aux fantaisies érotiques. La nuque d'une femme assise dans le bus devant soi, une voix grave qui résonne dans tout votre corps... Cultiver ses fantasmes, c'est aussi accueillir toutes les images et tous les sons de la vie quotidienne qui font de l'effet si l'on y prête attention ! C'est prendre le temps lors d'une sieste à moitié endormi, ou crapuleuse, d'accepter ce qui vient à l'esprit, sans juger et sans brider ses envies imaginaires.

L'environnement qui nous entoure n'est pas en reste : la nature offre aussi des parallèles avec la sexualité : certaines fleurs, comme les orchidées, sont ouvertes comme une vulve aux pétales humides. D'autres ressemblent à un pénis conquérant, tels que l'anthurium. Les amateurs d'art apprécieront certaines sculptures, divinement sensuelles, comme celles de Rodin qui sublime les courbes féminines ou retranscrit puissamment le désir au sein d'un couple. Lors d'un concert, les mains du musicien sur les cordes d'un violoncelle ou les touches d'un piano, peuvent faire grimper aussi haut que la musique, grâce aux pensées intimes…

Il y a tant de façons de faire fonctionner son imagination érotique, seul ou à deux : par exemple au restaurant ou ailleurs, en regardant une personne attirante, en imaginant comment elle embrasse, touche, caresse. En matière d'imaginaire érotique, tout est question d'état d'esprit et de liberté, celle de se faire rêver…