1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Cœur, amour et sexe, des liens étonnants

Rédigé le 28/09/2018 / 0

Le 29 septembre a lieu la Journée mondiale du cœur... Aujourd'hui, je vous parle donc de cœur, d'amour et de sexe en trois questions.

  • Le cœur n'a-t-il rien à voir avec l'amour 7

Pour les romantiques, le cœur règne sur l'amour alors que pour les scientifiques, celui-ci est régi par  le cerveau ! L'association du coeur à l'amour est une longue histoire, prenant source dans l'Antiquité, e. Mais au XXème siècle, le cerveau entre dans la lumière et l'amour perd de sa magie en étant réduit aux neurotransmetteurs. Dopamine, sérotonine, noradrénaline, ocytocine entrent sous les feux des projecteurs. Et c'est le circuit de la récompense, celui qui entre en jeu dans les dépendances qui s'activent dans le sentiment amoureux. Oui, l'amour est bien une drogue douce...

Mais le cœur reste impliqué dans les affaires... de cœur ! Puisqu'un chagrin d'amour peut provoquer le syndrome du cœur brisé, qui mime un infarctus. Appelé également syndrome de Tako tsubo, il s'explique par les méfaits d'un stress intense sur le tissu du myocarde, le muscle cardiaque. Une différence de taille avec un infarctus s'observe : les artères coronaires sont saines et le cœur brisé se remettra rapidement...

  • Le sexe est-il meilleur quand on est amoureux ?

Pour tous ceux accordent leurs corps à ceux qui partagent leur cœur, l'amour transcende les étreintes et il les enrichit. Le terme relation sexuelle implique les deux aspects, relationnel et sexuel. Les amants mettent en commun leur complicité, leur confiance, leurs projections mais aussi leurs manques. En laissant leurs corps s'imbriquer l'un dans l'autre, ils se combleront ou en auront l'impression. L'amour augmentera alors la force des ébats, il les justifier et leur donnera du sens. L'intensité de l'orgasme n'en sera que renforcée...

Mais l'amour est parfois un frein et certains n'accordent leurs corps que si le cœur reste hors du lit. C'est une attitude qui se développe et est davantage assumée depuis l'avènement des sites de rencontre. Sans peur du jugement, sans engagement, ils se déchaînent d'autant mieux physiquement que le cœur est absent du débat... Il peut s'agir d'une période de vie où l'on n'est pas disponible pour une histoire plus complète, d'une peur de refaire les mêmes erreurs que lors d'une précédente relation, de blocages plus ou moins conscients ou tout simplement d'un choix de vie qui correspond mieux à son tempérament.

  •  Tomber amoureux relève-t-il du destin, de l'inconscient ou d'un déterminisme social ?

Dans les contes de fées, l'amour est aux mains d'une force supérieure, où le hasard prend l'apparence du destin...

Pour certains psychologues, nul destin dans le choix amoureux, qui relève davantage de l'inconscient et il prend racine dans l'enfance. Nous serions profondément marqués par certaines personnes de notre enfance, associées à l'amour reçu ou non reçu. Plus ou moins consciemment, nous nous rapprocherions d'une femme qui rappelle la mère qui prit soin de nous ou celle qui nous manqua, du père qui incarnera l'image de l'homme amoureux ou de celui qui nous protégera. Une personne rappelle par une gestuelle, une odeur, une allure celui ou celle qui marqua notre cœur et celui-ci bat la chamade et un attachement parfois incompréhensible se noue... Parallèlement à cette ressemblance, nous cherchons également souvent à combler un manque, un sentiment qui nous fit défaut, l'amour, la sécurité, l'indépendance, le soutien et l'approbation, la fierté, l'admiration, etc. Nous cherchons donc une personne qui nous ressemble et nous compète dans sa différence.

Au choix inconscient, les sociologues opposent le déterminisme social : la rencontre amoureuse ne serait pas un choix et elle serait fortement conditionnée par le milieu social. Les partenaires se choisissent d'après certains critères sociaux, comme la façon de parler, la syntaxe et le vocabulaire, l'éducation et la rencontre amoureuse a souvent lieur au sein du milieu dont on est originaire ou d'un milieu qui lui est proche. Même sur les sites de rencontre, cette homogamie est très prégnante ! Dans une société très libertaire, la liberté de choix amoureux s'avère bien relative...