1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Comment masturber son partenaire ?

Rédigé le 24/05/2018 / 0

La masturbation offre une variante différente de la fellation et de la pénétration, et très appréciée des hommes.

Le confort est important donc installez-vous confortablement sur le côté gauche si vous êtes droitière (et droit si vous êtes gauchère). Commencez par positionner la main gauche si vous êtes droitier à la base du pénis et formez un anneau avec le pouce et l'index de la main droite, juste sous la couronne du gland, les autres doigts se plaçant sous l'index en couronne autour du pénis. Commencez des mouvements lents de la couronne vers la base du pénis puis limitez ces mouvements juste en dessous de la couronne en accélérant le rythme. L'utilisation d'un lubrifiant peut faciliter les caresses et les rendre beaucoup plus confortables. Il est aussi possible positionner l'index et le pouce, sous la couronne, de part et d'autre du pénis. De la même façon, on commence à le caresser doucement sur toute la longueur ou de façon localisée en accélérant le rythme.

Les hommes aiment en général les variations et les changements de rythme. Il est agréable de jouer avec le rythme et la pression (un rythme rapide avec une pression plus faible ou rythme lent avec une pression plus forte).

Bonus : les mains lubrifiées placées autour du pénis, faites comme si vous les frottiez l'une contre l'autre. Ou placez votre main gauche à la base du pénis pour le maintenir et votre main droite (paume lubrifiée) sur le gland et faites-la tourner.

A lire aussi : comment masturber sa partenaire ?

A éviter :

  • Se jeter sur son sexe sans éveiller le désir. Les hommes, comme les femmes, aiment les caresses sensuelles de tout le corps ! Celles au niveau de l'intérieur des cuisses ou du bas du ventre est une façon de lui donner envie que vous continuez sur la zone stratégique ; alors si vous n'assouvissez pas son désir immédiatement, celui-ci devrait décupler… Titiller les mamelons est aussi radical chez certains, chez d'autres ce seront les caresses des fesses qui exacerberont les envies.
  • Trop serrer le pénis. Non, les hommes ne sont pas des machines qui veulent des stimulations très intenses… Chaque mâle a ses préférences et toute la difficulté réside à trouver la bonne pression, celle qui est efficace sans être douloureuse. Quelques indices sont très révélateurs, comme ses gémissements et l'évolution de la dureté de son érection : si elle diminue, il est probable que ce ne soit pas la bonne pression.
  • Tirer trop fort sur le prépuce ou sur la peau du pénis lorsque l'on descend. La délicatesse est requise afin de ne pas rendre l'opération trop sensible. Etre à l'écoute du corps de l'homme aidera à adapter ses stimulations.

Ne pas hésiter à :

  • Lui demander de vous guider
  • Caresser les autres zones-clés comme les testicules (avec une grande douceur puis en adaptant la pression à ses sensations) ou le périnée en appuyant sur le périnée avec le plat de son pouce accentuera l'érection et offrira une sensation plus intense.
  • Associer des coups de langue lors des caresses manuelles, notamment sur la partie sensible qu'est le gland…

Comment bien masturber sa partenaire ?

Rédigé le 10/05/2018 / 0

La journée mondiale de la masturbation, le 7 mai, s'est étendue au mois de mai. Après avoir traité les idées reçues et 3 questions sur la masturbation, je vous propose deux articles sur comment masturber son partenaire (version femme aujourd'hui et version homme la semaine prochaine).

Caresser sa partenaire est un acte intime, que l'on n'ose pas toujours par gène ou de peur de s'y prendre mal. Or c'est une pratique qui varie les plaisirs et qui peut rapprocher les partenaires.

La position dans laquelle on caresse est importante : elle doit être suffisamment confortable pour y rester un certain temps et pratique pour ne pas entraver les mouvements. Plusieurs options sont possibles : entre les jambes de sa partenaire ou encore mieux, sur le côté (de préférence le gauche si l'on est droitier et vice-versa), allongé à côté d'elle qui s'est installée sur le dos.

A éviter

  • On ne caresse pas un clitoris "à sec" ! Il est préférable d'utiliser un lubrifiant ou éventuellement la salive (si les amants viennent de se rencontrer, on évitera la salive faute de connaître son statut).
  • On ne se jette pas d'emblée sur le sexe. Le désir est éveillé au préalable grâce à des baisers et des caresses sensuelles sur le corps. Puis on découvre la vulve, on la touche doucement, on la recouvre d'une main, on fait glisser ses doigts sur les lèvres, dans l'espace entre l'orifice du vagin et la petite lèvre. Bref, on explore !
  • On n'a pas l'air de s'ennuyer si cela prend un certain temps. L'orgasme féminin peut être plus long à venir que le masculin ou l'on s'y prend mal… Pas de panique pour autant, vous avez toujours la possibilité de demander si cela lui convient ou si elle préfère vous montrer comment elle fait (c'est le meilleur moyen d'apprendre selon moi et c'est un moment très excitant).

A faire sans modération

Beaucoup de femmes se caressent le clitoris de façon circulaire ; les autres du haut vers le bas ou sur le côté. La pression appréciée est très variable d'une femme à l'autre, elle peut être légère, modérée ou intense. Il est préférable d'être très attentif aux signaux positifs comme la respiration qui s'accélère, les gémissements, les jambes qui s'écartent ou le dos qui se cambre.

En pratique, utilisez un doigt et faites des cercles sur le clitoris (la partie apparente s'appelle le gland et il est plus ou moins recouvert d'un capuchon). Les caresses sont douces mais rythmées. Vous pouvez aussi tapoter le clitoris de temps en temps ou pincer le gland entre deux doigts.

Changez de rythme et de zone en introduisant deux doigts dans le vagin, recourbés en direction du ventre pour stimuler la partie antérieure du vagin. La pression est relativement fort mais là encore, elle est à adapter selon la réaction de l'intéressée ou à ses directives.

Alterner les deux types de stimulations devrait lui apporter beaucoup de plaisir…

 

Le maquillage de la vulve, une tendance risquée

Rédigé le 04/05/2018 / 0

Après l'épilation intégrale, les paillettes et le sauna du vagin, voici les cosmétiques pour embellir la vulve, tendance qui interroge sur les rapports au sexe féminin et qui n'est pas sans risque...

Icônes de la téléréalité et d'Internet, les sœurs Kardashian ont promu récemment la nécessité de maquiller cette zone intime, influençant leur nombreuses followers. Les marques ont sauté sur l'occasion de développer toute une ligne de cosmétiques, du gommage au rouge à (petites) lèvres, en passant par un sérum ou un enlumineur du vagin.

Certains n'y verront que du marketing, d'autres (dont je fais partie) une énième façon de complexer les femmes à propos de leur sexe.

Un véritable besoin d'embellir ?

On maquille bien la peau, pourquoi ne pas maquiller cette partie du corps ? Tout simplement parce que cette tendance va bien au-delà de l'embellissement et qu'elle fait courir un certain nombre de risques !

Des risques physiques et psychologiques

Les campagnes publicitaires véhiculent l'idée que la vulve et le vagin ne sont pas assez beaux. Ils utilisent les rapports négatifs que les femmes entretiennent souvent avec leur sexe : peur qu'ils soient différents et anormaux, gêne, honte, complexes parfois très intenses… Cela pousse les femmes à les camoufler, comme s'ils n'étaient pas assez beaux naturellement !

Il n'est absolument pas nécessaire de maquiller sa vulve et son vagin. Mettre des substances sur cette partie délicate peut se révéler dangereux : elles peuvent être irritantes, les muqueuses étant plus fragiles que la peau ; elles sont susceptibles de provoquer des allergies et lorsqu'elles sont introduites dans le vagin, elles peuvent perturber la flore qui garantit l'équilibre de l'écosystème vaginal. Avec à la clé des irritations et des mycoses…

Apprécier cette partie du corps

Les femmes doivent se réconcilier avec cette zone qui est belle et qui leur offre du plaisir. L'aspect de la vulve est aussi variable que celui des pénis et contrairement aux idées reçues, les petites lèvres peuvent dépasser des grandes en toute "normalité" et avec beauté.

Que les femmes soient fières de leur sexe, que leurs partenaires les complimentent et les rassurent. Oui, elles sont belles des pieds à la tête, en passant par leur vulve…