1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Que mangez-vous en été ?

Rédigé le 20/07/2012 / 0

En vacances, pas question de rester au régime ni de passer des heures en cuisine ! A vous barbecue, fast food et glaces… Quels aliments vous font plaisir pendant l’été ? Etat des lieux.

C’est souvent le temps du barbecue. Faut-il vous méfier de ce mode de cuisson ? Il produit en effet des hydrocarbures cancérigènes, favorisant le cancer de l‘estomac, de l’intestin grêle et du côlon. Mais s'il est bien utilisé, vous pourrez continuer à profiter de ses plaisirs. La Fondation contre le Cancer préconise quelques recommandations : utiliser du charbon de bois purifié, ne cuire les aliments que lorsqu’il est complètement consumé, placer les aliments sur une grille à 25 et 40 cm, éliminer systématiquement les zones calcinées. Une fois par semaine maxi !

Autre option, le fast food 

Venu d’outre Atlantique il a révolutionné notre alimentation. Et sonné le glas du fameux entrée-plat-dessert, désormais réservé aux repas de fête. Dommage, il apportait pourtant des crudités importantes dans notre équilibre alimentaire !

 Le hamburger est ainsi en hausse croissante et s’affiche comme le futur challenger du magret de canard. N’en déplaisent aux gastronomes français…. Le fast food et autres sandwiches ont l’avantage de répondre à un mode de vie très rempli et plus rapide, où très peu de temps est consacré à la préparation des repas et à leur dégustation. Autre atout conséquent : le prix, fixé à quelques euros. C’est donc un choix économique pendant des vacances déjà onéreuses.

Et c'est la porte de l’enseigne jaune et rouge que franchissent jeunes et moins jeunes dans les ports, à la montagne ou à la campagne… Mais quel est le prix à payer de ces menus très gras et hypercaloriques ? Ils participent à l’épidémie d’obésité qui gagne les pays développés. Ils favorisent aussi diabète, hypertension, infarctus,…

L’idéal est donc de les limiter à une fois par semaine, d’associer une salade au hamburger à la place des frites par exemple. Ou de choisir un fruit ou un yaourt si vous avez craqué pour le menu Big Mac-frites. Car oui, c’est possible de manger équilibré dans ces lieux diaboliques pour la silhouette, les artères, le pancréas, etc. Privilégiez de l’eau ou la version light au soda, et la moutarde

Mais évitez le fast food midi et soir car là, oui, vous allez prendre du poids et courir des risques à long terme !

Et sur la plage ? Miam, des beignets à la confiture, des glace à gogo ou des pan bagnats ! Calorique, c'est vrai... Gras, c'est certain... Alors compensez ces failles à des crudités et un fruit. Ce sera un bon compromis. C’est l’idéal pour vous faire plaisir tout en limitant les dégâts… Et ajoutez une activité physique, nagez une demi-heure de nage ou marchez les pieds dans l’eau. Vous pouvez également préparer un pique-nique vous-même, plus équilibré que ce que vous trouverez en vente.

Les vacances, c’est aussi découvrir de nouveaux plats, s’intéresser aux spécialités culinaires d’une région et les intégrer à son alimentation. Ou encore plus de temps pour cuisiner, des fruits et légumes à foison, des poissons et des crustacées diététiques et savoureux si vous êtes au bord de la mer,… Sans passer des heures en cuisine, un repas équilibré à base de crudités, de salades gourmandes associées à de la viande ou un poisson, se révèle facile à préparer et délicieux !

Dans le prochain post, j’aborderai les moyens de vous faire plaisir sans prendre un gramme.

Sensualité ou lecture cet été ? A vous de choisir ?

Rédigé le 13/07/2012 / 0

L’été, sa chaleur torride, ses corps dénudés qui s’exposent éhontément, et le sexe qui est partout, à la « Une » des magazines, à la plage, sur internet… De quoi vous mettre une pression folle !  

Vrai ou faux ?

Faisons-nous davantage l’amour l’été ou pas ? 2 écoles s’affrontent. Du côté des « ouiiiii », les arguments avancés sont la hausse de la vente de préservatifs (info non valadiée personnellement), les bébés plus nombreux l’été (c’était vrai du temps des congés payés d’août), le soleil et son effet sur l’hypophyse. Si les lapins sont sensibles à une luminosité accrue et se reproduisent davantage (comme des lapins donc), ce n’est pas forcément le cas de l’espèce humaine.

 

Non à la pression

Une chroniqueuse recense 10 bonnes raisons de renoncer au sexe l’été : mycoses de camping (si vous sortez avec le mignon campeur que vous avez croisé) ou obstacles opposés par Dame nature (eau qui désseche les muqueuses, sable qui gratte,…), le sexe vu sous cet angle est peu enviable. A lire le sourire aux lèvres !

La chaleur peut vous clouer sur place et lever le petit doigt semble un effort insurmontable. Alors, les galipettes, n’en parlons pas… Version « oui au sexe l’été » : la clim’ est là pour ça. Et quand la température du désir monte, vous n’êtes pas à quelques degrés près, non ?

Autre barrière : les vacances en tribu et les enfants… vous n’avez pas les moyens de prendre une babysitter ou de partir un week-end en amoureux ? Dans la version sex-addict (je plaisante !), soudoyez une copine, promis vous lui rendrez la pareille !

 

Oui à ses envies

En réalité, tout dépend de ce qui se passe dans votre tête et de la place que vous accordez à la sexualité. Le désir, c’est dans la tête…

Mais vous avez le droit de ne pas avoir envie. Tout simplement. Ou de vouloir dormir/lire/rêver/regarder une série en toute tranquilité.

 Alors prônez la liberté, celle de faire ce que bon vous semble. Passez vos nuits avec un bouquin ou avec un inconnu, l’essentiel est de suivre vos envies ! Profitez de l’été… mais n’oubliez pas le préservatif en toute circonstance.

 

Belle pour l'été

Rédigé le 05/07/2012 / 0

L'été est déjà là, il va falloir vous activer pour être au top, dotée d' une peau éclatante et dorée, d'un corps ferme et doux et d'un sex appeal irrésistible. Programme de mise en beauté.

Poils : arrachez, rasez,  détruisez…

A chacune son épilation préférée. Rasoir à répéter tous les jours mais ultra rapide et économique,. Parfait en dépannage express. Avec la crème, le poils repousse un peu moins vite (elle casse « chimiquement » le poil). Le tout sans douleur mais avec une odeur épouvantable ! Quant à la cire, elle reste la chouchou des perfectionnistes qui veulent un épilation de plusieurs semaines car le folicule pileux est arraché. Mais elle nécessite un budget conséquent et peut faire mal. Idem pour l’ épilateur électrique pas forcément douloureux, c’est un investissement à long terme. N’oubliez pas de gommer régulièrement votre peau, cela diminuera les poils incarnés, coupables de petites lésions disgracieuses. Passez un lait hydratant pour le corps : à vous la peau douce...

Pour celles qui veulent se débarasser de leurs poils, il y a l’épilation définitive (mais le résultat sera pour l'année prochaine car il faut 5 à 10 séances espacées d’un à plusieurs mois, sur une peau qui n’est pas bronzée). A proscrire pour celles qui ont le poil blanc ou blond, la peau noire ou métisse, un trouble de la cicatrisation, de la coagulation ou de l’immunité, une infection en cours, un traitement photosensibilisant, ou à base de carotène ou de vitamine A,  un tatouage sur la zone à épiler. Idem pour celles qui prennent des anticoagulants. Quant à la grossesse ou l’allaitement, les avis sont partagés. Mieux vaut opter pour le principe de précaution et reporter l’épilation car les complications sont plus lourdes lorsque l’on est enceinte. Prévoyez un budget conséquent (160€ en moyenne pour une séance de demis-jambes). Et n'espérez pas une peau glabre, il restera environ 20% des poils, plus clairs, plus parsemés.

Enfin, par mesure de prudence, préférez le dermatologue à l’esthéticienne. Plus cher mais plus sûr. (cela n’engage que moi, l’idéal est de bien connaître celui qui pratique l’épilation définitve, quelque soit sa profession, et d’être certain de sa compétence).

 

Une peau et des yeux protégés du soleil

Enduisez-vous de crème solaire pour un hâle progressif.  Pour bien la choisir, consultez ici les recommandations selon chaque phototype. Et recommencez la séance de « tartinage » toutes les 2 heures, après chaque baignade (même avec une crème waterproff qui n’agit que sur les bains de durée inférieure à 20 minutes.) Précision, la protection anti UVA doit être égale à 1/3 de celle contre les UVB, dénommée SFP (sun factor protection) sur les emballages.

Si vous avez des enfants, redoublez de vigilance envers leur peau : l’exposition au soleil durant l’enfance est le principal risque de mélanome à l’âge adulte.  Evitez les heures critiques, entre midi et 16 heures,  mettez-les sous un parasol si ce n’est pas possible, avec un chapeau couvrant, un vêtement au tissage serré. Et tartinez-les d’IP50. Bien sûr, les lunettes de soleil sont indispensables (avec un sigle CE,  de catégorie 3 ou 4, avec des branches suffisamment larges pour protéger les tempes). Petit rappel, avant l’âge de 2 ans, un bébé n’a pas sa place à la plage ou en plein soleil !

Vous souhaitez préparer votre peau au soleil ? Exit les cabines UV, qui favorisent la survenue de cancer. Quant aux compléments alimentaires  ils ont un intérêt dans certaines allergies au soleil (lucite estivale) mais ils ne protègent absolument pas des coups de soleil.

Et si vous êtes pressée, trichez et optez pour l’autobronzant. Attention, être bronzée n’évite pas de griller sous les rayons. Donc n’oubliez pas vos produits solaires !

 

Kilos en trop, zéro complexe 

Nous sommes toutes préoccupées par ce petit bourrelet au niveau du ventre, ou des cuisses trop rondes. Les hommes préfèrent les formes, pas de panique ! Arrêtez de vous complexer. Apprenez à vous aimer comme vous êtes. Ne vous regardez plus sévèrement dans la glace et retrouvez un rapport plus apaisé avec vos courbes et avec les aliments. Refusez l’idéal de beauté imposé par les magazines. Non, vous n’aurez jamais le corps d’un mannequin anorexique et tant mieux !

Prenez soin de vous, enduisez-vous de crème après votre douche pour hydrater votre peau. Faites-vous du bien et mangez équilibré, avec les fruits et des légumes gorgés de soleil de l’été. Mais ne culpabilisez pas quand vous prenez un gâteau , savourez-le et dégustez-le lentement : le plaisir n’en sera que décuplé. Faites du sport sur la plage, à la montagne ou chez vous si vous ne partez pas. Sentez votre corps en mouvement, cela vous aidera à vous réconcilier avec lui. Vous faire masser, accepter d’être touchée fait du bien.

Et décodez le regard de l’homme qui est à côté de vous. Le désir que vous lisez dans ses yeux n'exprime qu’une chose : que votre corps est beau et désirable.

CQFD.