1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Urgent !

Rédigé le 13/04/2011 / 1

Dans le domaine de la santé, les informations erronées, parfois dangereuses, pullulent sur le net… Elles font courir des risques aux internautes trop crédules en quête de réponses . Alors pour une fois, vous avez la possibilité de faire changer les choses et de les améliorer.

Vous avez jusqu’à dimanche pour dire comment vous utilisez Internet pour votre santé et ce que vous en attendez.

C’est la fondation suisse Health on Net (vous savez le petit logo bleu présent sur tous les sites fiables de santé) qui réalise cette enquête. Elle certifie les sites selon des principes éthiques (voici le lien vers un post sur les sites institutionnels et la recherche sur le net). Et elle a créé un moteur de recherche spécialisé en santé, afin de garantir des informations de qualité.

Alors connectez-vous pour répondre aux questions.

 

Maladie de Parkinson, parlons en !

Rédigé le 06/04/2011 / 1

Le 07 avril, c’est la journée mondiale de la maladie de Parkinson. Une maladie neurodégénérative peu médiatisée et qui touche aussi les jeunes.

 

Parkinson en chiffre

14 000 nouveaux cas par an soit 2 nouveaux malades par heure.

 50% d’entre eux sont dans la vie active

Pour 1 malade sur 2, le diagnostic a eu lieu  été entre 30 et 60 ans. Autrement dit, à une époque où l’on a encore des enfants jeunes, un métier sollicitant, une vie sexuelle active.

20 à 30 ans, c’est la durée moyenne de vie avec la maladie. Des années où il faut apprendre à composer avec les symptômes (raideur, tremblement, lenteur des mouvements), les traitements et leurs effets secondaires.

 

Parkinson les jeunes aussi

5 à 10% des patients sont touchés par les premiers symptômes avant 40 ou 50 ans. Avec une stratégie thérapeutique différente puisque les jeunes malades sont plus sensibles aux effets secondaires du traitement par lévodopa. Ils dont donc de préférence traités par agonistes dopaminergiques ou à l'aide d'inhibiteurs de la monoamine-oxydase B, tant que c’est possible.

Or ces traitements peuvent perturber la vie sexuelle. Un patient vient d’ailleurs de remporter le procès qu’il avait intenté au laboratoire. La cause ? Son hypersexualité et les troubles du comportement provoqués par les médicaments dopaminergiques.

Baisse du désir, difficulté à atteindre l'orgasme, troubles de l'érection ou de l'éjaculation,… voilà les difficultés sexuelles rencontrées par les patients. A 40 ou 50 ans, on a envie de faire l’amour, d’être désirable. La vie, c’est aussi ça ! Il ne faut pas hésiter à en parler car il existe des solutions : inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (le fameux Viagra et ses acolytes), une psychothérapie en cas de dépression, une adaptation du traitement contre l’hypersexualité.

 

Pour eux, pour les familles, aidez la recherche fondamentale. Le 07 avril, France Parkinson organise des manifestations dans toute la France.