1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

L'été des célibataires

Rédigé le 19/07/2010 / 1

Vous êtes célibataire et cela vous mine ? Profitez de l’été pour mener la folle vie et vous réconcilier avec votre célibat !

2 façons de vivre

Inutile de vous morfondre sur votre canapé, le prince charmant ne frappera pas à la porte (son cheval blanc n’arriverait pas à rentrer). Soit vous vous laissez envahir par la tristesse d’être seul (e) soit vous prenez la vie à bras le corps. Bon, un peu de mélancolie le dimanche soir, ou en retour de soirée solitaire, est autorisée. Si, et seulement si, elle n’est pas trop fréquente !

Car le célibat, c’est sortir quand ça vous chante, manger ce qui vous fait plaisir (et laisser son chat finir l’assiette) ou larver en jogging dans son lit. C’est aussi dormir avec le fameux chat (qui prend toute la place mais que vous ne voulez pas déranger, le pauvre, il est si bien), regarder des séries débiles toute la journée, ou encore enchaîner les rencontres si ça vous toque.

La rencontre, et oui, c’est le mot magique qui fait battre le cœur de tout célibataire normalement constitué. Car, hormis pour ceux nés après 1990, qui ont comme terrain de chasse le lycée ou la fac, difficile de trouver son prince ou sa Cendrillon quand vous êtes cerné par les couples mariés (ou pacsés ou vivant dans le péché, ça revient au même). Autant chercher un préservatif dans une meule de foin, j’y reviendrai d’ailleurs plus tard.

 

Mille et une possibilités de rencontre

Une amie  a quelqu’un à vous présenter ? Sautez sur l’occasion, on se moque qu’il s’agisse d’un plan arrangé. On se concentre sur le résultat et on y met tous les moyens ! Bon, autant être honnête, c’est rare. Alors, pour une fois, on peut squatter son canapé, c’est pour la bonne cause. A condition de pianoter activement… non pas sur un synthé mais sur son ordinateur.

Internet, c’est le sésame du célibataire. Une multitude de sites de rencontres s’y côtoient et il y en a pour tous les goûts : gratuits – en partie (Meetic ou Match), payants (e-darling), pour une rencontre éphémère ou pour une jolie histoire, pour les gays/les cathos/les juifs/les portugais (mais si, ça existe). Vous cochez les critères que vous souhaitez : grand, mince, brun aux verts, travaillant dans la plomberie, aimant la musique country ou gagnant plus de 75 000 €. Oui, on peut même choisir les revenus de sa future moitié sur certains sites (Meetic Affinity)

Alors, faites votre marché car oui, ça y ressemble un peu (et encore vous n’avez pas  vu le site Adopte un mec ou le futur Mec à la carte, "un site où le pouvoir est donné aux femmes" !). Mais on s’y fait vite ou allez à un évènement organisé comme le fait Attractive World. Ca casse le côté artificiel du one-to-one, parfois proche de l’entretien d’embauche, et la rencontre se fait plus naturellement autour d’un afterwork ou au cours d’une dégustation de vin, d’un cours de salsa, etc.

Et pour les réfractaires à cet outil efficace mais dérangeant pour certains, il reste la « pasta party », les petites annonces ou tout simplement le hasard qui fait parfois bien les choses !

Je finis tout de même par une note médicale : sortez, vivez-à fond, amusez-vous mais protégez-vous ! Ayez toujours un préservatif sur vous (norme CE), il en va de votre santé. Ce serait dommage de contracter une IST, ou pire le sida, pour une rencontre d’un soir…

 

L'été sera chaud !

Rédigé le 05/07/2010 / 0

C’est bien connu, l’été booste la libido. Jupes courtes, soirées d’été, douceur de vivre et farniente forment un cadre propice à la séduction et aux ébats. Mais n’est-ce pas un simple cliché ? Réponses pimentées !


Eté et libido : un cliché ?

En été, les femmes se dénudent et les hommes se régalent. Les préservatifs se vendent à la pelle et nos hormones s’affolent. Alors, info ou intox ? Un peu des 2…

La chaleur nous rend plutôt ramollo ! Ce qui n’incite pas à une grande activité sous la couette (enfin dessus car il fait chaud, je le rappelle).

Mais ouf, il y a plein d’arguments en faveur de ce cliché ! Certes, la température est élevée mais elle raccourcit les jupes et autorise les petits hauts sexy. Comme toute femme le sait, les hommes sont sensibles au visuel : ça les met dans tous leurs états ! Et une femme qui se sent belle est plus ouverte aux plaisirs des sens (et de la chair).

La lumière plus intense agit sur l’hypophyse et l’hypothalamus, des glandes qui stimulent la production d’hormones sexuelles (entre autres). D’ailleurs les lapins s’accouplent beaucoup plus quand la luminosité est forte... CQFD, non ?

En fait, pour être honnête, c’est surtout le contexte des vacances qui fait grimper en flèche notre libido. Plus détendus, nous consacrons plus de temps à la sexualité, souvent relégué en arrière-plan derrière le boulot, le stress, les enfants, la belle-famille (ou la famille au choix),… Là, il fait bon, le farniente, la peau nue sur la plage et les apéros au coucher de soleil exacerbent le désir.

Autre décor, autre priorité : nous écoutons davantage notre corps et nous nous laissons aller. Surtout fin août-début septembre où la testostérone grimpe en flèche… Mesdames, c’est à vous de jouer.

 

Et les émotions dans tout ça ?

Ce n’est pas le sujet, allez-vous me dire. Et bien si, car sans émotion, pas de désir.  Notre attirance sexuelle ne se limite pas aux hormones. La pulsion sexuelle existe bien heureusement mais dans un couple, un sourire, une fragilité, un corps imparfait suscitent un trouble délicieux… Et ce, tous les jours de l’année ;-)

Un conseil, détendez-vous, écoutez votre envies, profitez de ce changement de décor pour raviver la flamme ou allumer le feu du désir. Mais n’oubliez pas de vous protéger, le préservatif, il faut le mettre et c’est non négociable ! Ce serait dommage de rapporter une MST comme souvenir de vacances…

PS : pas de post la semaine prochaine, on se retrouve le 19 avec un Spécial Célibataires !