1. / Bien-être - Psycho
  2. / Sport et santé
  3. / Cyclisme

Vélo en famille : circuler en toute sécurité

Comment circuler à vélo en ville ou en campagne avec des enfants ? Un enfant n'a pas la même perception du danger qu'un adulte, il a du mal à prendre conscience de la circulation, et de ce fait de prendre les décisions qui s'imposent. C'est la raison pour laquelle il est préférable qu'un enfant ne roule jamais sur la route avant l'âge de 8 ou 10 ans. Une fois cette maturité atteinte, il y a quelques règles et conseils à respecter. Explications.

Rédigé le

Vélo en famille : circuler en toute sécurité

Faire une balade en vélo en groupe ou en famille ne s'improvise pas. Il y a des précautions à prendre. À l'abri de la circulation, il est conseillé de soumettre les enfants à quelques exercices. Savent-ils maîtriser leur trajectoire ? Rouler droit ? Le tout en levant le bras et en tournant la tête ? Savent-ils freiner et s'arrêter à un endroit bien précis ? "Les enfants acquièrent l'automatisme du vélo, la dissociation du regard, du pédalage et cela leur permet ensuite de se déplacer en sécurité", explique Jean-Michel Richefort, directeur technique national de la Fédération française de cyclotourisme.

Avant de partir, la règle est de tester sa monture : vérifier l'état d'usure des freins, le gonflage des pneus… Quant aux enfants, ils seront plus visibles avec des vêtements de couleurs vives, le gilet rétro-réfléchissant étant à portée dès la tombée de la nuit. Sans oublier le casque, leur seule et unique carrosserie.

Avant de vous lancer sur la route, sachez que 70% des chutes à vélo proviennent d'un manque de vigilance dans le groupe ou d'un non respect du code de la route. Il est d'ailleurs conseillé avant de partir en balade d'effectuer une sortie test aux abords du domicile.

Rouler en groupe côte à côte est toléré, mais sur la route, l'usage est de rester en file indienne, surtout quand il y a de la circulation. Et à chacun sa place : à l'avant, un adulte donne les indications, à l'arrière le plus expérimenté protège le groupe en se décalant légèrement vers la gauche comme le confirme Jean-Michel Richefort : "Il faut garder une distance de dégagement, une distance de sécurité parce qu'il peut y avoir un obstacle près du trottoir (trou, gravillons…) donc il ne faut pas se coller très près du bas-côté ou du trottoir".

Il s'agit aussi de garder ses distances avec les autres cyclistes. Un mètre au moins entre chaque vélo. Sinon gare aux collisions. Il suffit d'un simple geste, d'une parole pour éviter un accident : lever la main pour annoncer un arrêt, montrer du doigt un obstacle pour le contourner… "Des codes importants pour la cohésion du groupe et surtout pour apporter une sécurité absolue dans les déplacements. Mais encore faut-il se mettre d'accord avant le déplacement", selon Jean-Michel Richefort.

Donner les consignes, la tâche revient au premier et au dernier du groupe. C'est la règle en matière de déplacement car le cycliste est soumis au code de la route qui interdit de rouler sur les trottoirs. Seuls les enfants de moins de 8 ans y sont autorisés. Quant aux aires piétonnes, elles sont ouvertes aux cyclistes à condition de rouler au pas.

Toutes ces règles s'appliquent autant en ville qu'à la campagne. Mais le plus important surtout quand on a des enfants, c'est de faire des pauses toutes les 30 minutes pour se restaurer et pour se réhydrater afin de mieux repartir.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr