1. / Bien-être - Psycho
  2. / Psycho

Doit-on considérer le divorce comme un échec ?

Mon mari m'a trompée trois fois en quinze ans, mais si je le quitte, ce sera pour moi l'aveu d'un terrible échec. Mes proches me poussent à divorcer. Que faire ?

Rédigé le , mis à jour le

Doit-on considérer le divorce comme un échec ?

Les réponses avec le Dr Frédéric Fanget, psychiatre, psychothérapeute, et avec Charles Pépin, philosophe, écrivain :

"Durant les thérapies de couple, j'explique toujours que dans les couples, il y a des problèmes solubles et des problèmes insolubles. Je leur conseille donc de dépenser de l'énergie pour les problèmes qu'ils peuvent résoudre. Et pour les problèmes insolubles, ce n'est pas la peine de dépenser de l'énergie, il faut faire avec, cela évite bien des séparations."

"Il y a aussi une lecture intéressante psychanalytique de l'échec un peu comme acte manqué ou comme intention cachée. Parfois, à l'instant T, on souffre parce qu'on se dit qu'on ne voulait pas ça, mais on s'aperçoit qu'inconsciemment on le voulait quand même. Parfois, la vertu de l'échec est de nous montrer ce que l'on ne veut pas voir, de nous révéler une sorte de désir inconscient ou en tout cas, une intention cachée."

Sponsorisé par Ligatus