1. / Bien-être - Psycho
  2. / Psycho
  3. / Anxiété

Hypocondrie : je ne suis pas malade, mais je me soigne !

Vous souffrez d'une peur excessive de la maladie, vous avez tendance à vous identifier à tous les symptômes, l'attente des résultats d'analyses provoque chez vous une peur panique... vous êtes sans doute hypocondriaque. Si l'hypocondrie peut porter à sourire, elle cache souvent une vraie souffrance, à ne pas prendre à la légère. Quelles sont les raisons de l'hypocondrie ? Comment éviter qu'elle ne devienne obsessionnelle ? Comment en sortir ?

Rédigé le , mis à jour le

Hypocondrie : je ne suis pas malade, mais je me soigne !
Hypocondrie : je ne suis pas malade, mais je me soigne !
Sommaire

Hypocondrie : la peur d'être malade

La thérapie comportementale et cognitive pour vaincre sa peur de la maladie.

L'hypocondrie se caractérise par une préoccupation excessive pour tout ce qui touche à sa propre santé et qu'on appelle aussi "syndrome de l'étudiant en médecine". Dans les périodes de stress et de fatigue, l'hypocondrie peut tourner à l'obsession.

L'inquiétude des hypocondriaques persiste malgré l'absence d'atteinte physiologique décelable et les propos rassurants des professionnels de santé. Elle revêt des degrés de gravité divers. Mais certaines personnes sont en grande souffrance et nécessitent une prise en charge psychologique pour les aider à surmonter ce trouble anxieux.

Pour sortir de l'hypocondrie, certaines personnes peuvent décider de suivre une thérapie. Grâce à la thérapie comportementale et cognitive, le patient apprend à accepter l'incertitude et à tolérer l'éventualité d'une maladie.

Hypocondrie : surmonter son angoisse

La prise en charge psychologique ou psychiatrique s'avère souvent indispensable pour aider les personnes hypocondriaques à surmonter leur trouble. Cette écoute couplée à une technique de relaxation comme la sophrologie, peut donner de bons résultats.

Grâce à la psychothérapie, les personnes hypocondriaques apprennent à surmonter leur angoisse : "On travaille beaucoup sur les émotions. On calme le jeu des émotions. Et à partir du moment où on calme le jeu des émotions, il n'y a plus ces moments de panique qui vont faire que la personne va se précipiter chez le premier spécialiste venu", explique Michèle Declerck, psychologue-sophrologue.

Grâce à ces outils et à une longue thérapie, les hypocondriaques peuvent vaincre leur trouble et veiller à leur santé mais sans faire d'excès.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr