1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Poils

"J'ai des poils sur les seins", comment m'en débarrasser ?

Il existe sûrement des questions que vous n'avez jamais osé poser, par pudeur, crainte, voire même honte... Notre journaliste, Mélanie Morin, a posé ces questions à votre place. Aujourd'hui, il est question de la pilosité des aréoles des seins, autrement dit des poils sur les seins.

Rédigé le

"J'ai des poils sur les seins", comment m'en débarrasser ?

Lorsque l'on fait une recherche sur Internet avec les termes "j'ai des poils aux…", le premier résultat est "j'ai des poils aux tétons". Puis, on obtient le résultat "j'ai des poils aux doigts", "aux cuisses", "aux pattes"… Le poil aux tétons génère près de 113.000 résultats sur Internet. Mais attention, qui dit "poils aux tétons" ne dit pas "poils aux aréoles".

Anatomie du sein

Le téton, comme son nom l'indique, c'est ce qui permet au bébé de téter. Il est situé en plein milieu du sein et peut pointer, devenir dur ou mou en fonction des circonstances. L'aréole désigne la partie qui entoure le téton. Il existe plus de 50 nuances différentes pour en caractériser la couleur, cela va du rose pâle au marron foncé. On constate aussi que la surface de l'aréole est constellée de petits points, il s'agit des glandes aréolaires aussi appelées glandes de Montgomery. Elles peuvent sécréter du sébum et devenir plus volumineuses, plus visibles pendant la grossesse. Sur les aréoles, on trouve aussi des follicules pileux, d'où la présence plutôt banale de poils.

Des poils et des hommes

Il existe différents types de poils et ceux des seins ont leurs particularités. Le corps compte des millions de poils qui sortent des follicules pileux qu'on trouve dans le derme, sous l'épiderme. Les bébés n'ont que des poils constitutionnels : les cheveux, les cils, quelques poils sur les bras et les jambes. Ces poils ne sont pas dus aux hormones. À la puberté, les choses changent. Les poils deviennent sensibles aux hormones et prennent place sous les aisselles et le pubis. Enfin, les poils testoïdes sont plutôt masculins et dépendent d'hormones androgènes comme la testostérone. C'est ce qui donne les poils durs du visage comme ceux de la moustache, de la barbe.

Chez certaines femmes, on constate la présence de poils testoïdes au niveau de l'aréole du sein. Cela peut témoigner d'une présence plus importante de ces hormones masculines. Chez la femme, elles sont fabriquées par les ovaires et les glandes surrénales. Mais attention, la présence de quelques poils sur les aréoles des seins ne témoigne pas forcément d'un dysfonctionnement hormonal. Cela est plus complexe et nécessite, en premier lieu, une consultation médicale.

Les hormones en cause ?

Les médecins tiennent compte de plusieurs paramètres. Les femmes consultent d'abord leur gynécologue. L'examen clinique a son importance, si le médecin constate que les poils sont abondants, présents sur les seins mais aussi sur le menton, au niveau des tempes, sur le ventre, dans le dos avec de l'acné et des troubles menstruels, cela relève de l'endocrinologie. On peut alors suspecter un éventuel syndrome des ovaires polykystiques. Cela peut avoir des conséquences sur la fertilité et provoquer des maladies cardiovasculaires. Il faut donc s'en préoccuper. Mais il s'agit de cas particuliers très visibles et bien connus des praticiens.

Mis à part l'examen clinique, un bilan sanguin permet de doser la testostérone. S'il est normal, cela signifie que les poils ne sont pas dus à un excès d'hormones. Il faut prendre en compte l'ensemble des symptômes, et non pas uniquement le fait que les poils sont un peu plus abondants sur les seins. Les seins, les lèvres, le menton sont, en elles-mêmes, des zones hormono-dépendantes, c'est-à-dire plus sensibles aux hormones donc dans une certaine mesure, plus poilues. Une grossesse, un changement de pilule... peuvent influer, il faut donc en parler avec son gynécologue pour éclaircir ce mystère.

Comment se débarrasser des poils sur les seins ?

Utiliser un épilateur électrique chasser les poils sur les seins n'est pas idéal. Cela est douloureux et l'opération doit être renouveler tous les dix jours. Selon les dermatologues contactés par nos soins, le laser est une solution intéressante car il permet de se débarrasser durablement des poils. Le laser vise la mélanine, c'est-à-dire le pigment du poil et le brûle jusqu'à la racine. Il est surtout efficace sur les poils foncés. Il faut compter six ou sept séances de laser, espacées de deux mois pour les aréoles alors que pour les aisselles, trois ou quatre séances suffisent. Cela est dû au fait que la poitrine est une zone en lien direct avec les hormones donc plus propice à la repousse des poils.

Si les poils ne sont pas très foncés, l'épilation électrique peut être envisagée. Elle est réalisée chez le dermatologue ou le médecin esthétique. Il s'agit alors d'envoyer une petite décharge électrique à l'aide d'une aiguille placée dans le bulbe du poil. On parle d'électrolyse. Cette technique permet de détruire définitivement le poil. C'est douloureux mais parfois plus efficace que le laser sur les poils récalcitrants.

Si certaines personnes sont complexées par cette présence de poils sur les seins, d'autres n'hésitent pas à les montrer sous une forme surprenante et artistique. Par exemple, la plasticienne Sally Hewett brode en trois dimensions des fesses, des sexes, des bouches, des seins avec un incroyable souci du détail. Boutons, cellulite, vergetures et poils font partie intégrante des parties du corps qu'elle réalise.

N'hésitez pas à envoyer vos questions gênantes par mail : melanie@allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus