1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Cheveux

Pellicules : cheveux m'en débarrasser !

Il existe sûrement des questions que vous avez toujours eu envie de poser à votre médecin, mais vous n'avez jamais osé, par pudeur, crainte, voire même honte. Notre journaliste, Mélanie Morin, se pose ces questions à votre place. Et pour cette chronique, il est question des pellicules.

Rédigé le , mis à jour le

Pellicules : cheveux m'en débarrasser !

Sur Internet, la recherche "je me gratte les cheveux" génère près de 451.000 résultats. Le toucher du cuir chevelu est agréable car cette zone est très vascularisée et très sensible. C'est à cet endroit où se logent les pellicules. Les pellicules sont dues à un champignon, le "Malassezia", qui se développe dans les milieux graisseux, d'où son attrait pour le cuir chevelu qui est recouvert d'un film gras.

Nous sommes tous porteurs de ce champignon. Mais chez certaines personnes il est glouton, il digère les lipides présents dans le sébum des cheveux et cela provoque une inflammation à l'origine des pellicules. Normalement, un cuir chevelu sain produit des cellules mortes tous les jours, jusqu'à 4 kilos par an mais cela est normal et on ne s'en rend pas compte car c'est un processus lent… En revanche, chez certains sujets, sous l'effet du champignon Malassezia, le renouvellement des cellules s'accélère et on desquame alors de façon anormale, c'est là qu'apparaissent en masse les pellicules.

Comment expliquer l'envie de se gratter le cuir chevelu ?

Il existe deux grandes familles de pellicules : les pellicules sèches qui se détachent toutes seules du cuir chevelu et se retrouvent sur nos épaules, elles provoquent souvent des démangeaisons. Les pellicules grasses, elles, sont petites, rondes, jaunâtres. Elles collent au cuir chevelu et aux cheveux. Elles grattent aussi et sont la conséquence d'une séborrhée, c'est-à-dire d'un cuir chevelu gras. Dans les deux cas, ça peut gratter énormément.

Selon un dermatologue spécialiste du cuir chevelu interrogé par nos soins, "le grattage appelle le grattage" : plus on se gratte, plus on irrite le cuir chevelu, plus on a envie de se gratter. En revanche, le fait de se gratter ne va pas amplifier le phénomène pelliculaire, c'est le comportement du champignon qui en est responsable.

Un trouble nommé dermatillomanie

Selon un psychiatre, le grattage de pellicules fait penser à une forme de "dermatillomanie". Ce trouble psychologique impulsif consiste à triturer, à gratter la peau de façon répétée. Le spécialiste interrogé compare ce grattage avec une forme d'auto-toilettage, qui procure d'ailleurs un grand apaisement à la personne dermatillomane.

Seul un thérapeute peut diagnostiquer grâce à un questionnaire drastique la dermatillomanie, en fonction de la fréquence de ce geste, si cela se produit plusieurs fois par jour et empiète sur le quotidien de la personne. Pour traiter le trouble, il faut que le patient trouve une autre façon de s'apaiser tout en recourant aux thérapies comportementales et cognitives.

Comment se débarrasser des pellicules ?

Malheureusement on ne peut pas se débarrasser définitivement des pellicules. On ne peut pas éradiquer le champignon mais on peut agir sur l'inflammation et limiter le développement des pellicules. Pour cela, il faut consulter son dermatologue pour connaître son type de pellicules et donc le shampoing traitant approprié. Quand le cas est pathologique, ces traitements sont remboursés par la Sécurité sociale.

N'hésitez pas à envoyer vos questions gênantes par mail : melanie@allodocteurs.fr

VOIR AUSSI