Nourrissons de Chambéry : la bactérie tueuse identifiée

Les chercheurs de l'Institut Pasteur ont identifié la bactérie responsable du décès de trois nourrissons à l'hôpital de Chambéry, en décembre 2013. Ils sont parvenus à réaliser le séquençage complet du génome de l'agent pathogène. Son nom : Rouxiella chamberiensis.

Rédigé le

Nourrissons de Chambéry : la bactérie tueuse identifiée

En décembre 2013, trois enfants meurent après un choc septique, au service de réanimation néonatale de l'hôpital de Chambéry. Très vite, des poches de nutrition ont été mises en cause. Les analyses révèlent une contamination par une bactérie inconnue.

Baptisée Rouxiella chamberiensis, la bactérie a la faculté étonnante de pouvoir se multiplier dans un environnement à 4°C. Mais elle cesse de proliférer à 37°C, la température du corps humain. La découverte est majeure, mais reste encore insuffisante pour clore l'enquête.

Le mode d'action de cet agent pathogène reste encore à déterminer. La bactérie était bien présente dans les poches de nutrition parentérales, injectées directement dans le sang des nourrissons. Mais elle n'est pas forcément l'unique responsable de leurs décès.

VOIR AUSSI

Sponsorisé par Ligatus