Le massage soigne vos cellules musculaires

Si vous appréciez particulièrement l'effet délassant des massages, vous aurez à présent une raison valable de fréquenter votre kiné. Des chercheurs canadiens ont trouvé l'explication scientifique aux bienfaits ressentis de ces soins.

Rédigé le

Le massage soigne vos cellules musculaires
Le massage soigne vos cellules musculaires

Les résultats d'une étude canadienne vont rassurer les kinésithérapeutes et faire plaisir aux amateurs de massage : ces soins ont un rôle anti-inflammatoire mais surtout, ils accélèrent la récupération musculaire.

La pratique intense d'un effort sportif endommage les cellules musculaires : elle s'échauffent, ne s'oxygènent plus assez et se dégradent, voire se détruisent. C'est ce qui provoque les courbatures, ou plus grave, les déchirures et les claquages.

L’expérience canadienne

Pour comprendre l'effet du massage sur les muscles, des chercheurs canadiens de l'université McMaster à Hamilton ont soumis onze jeunes hommes en bonne condition physique à un exercice intense à vélo, jusqu'à épuisement. Puis dix minutes après cet effort, les sportifs cobayes ont reçu un massage sur une seule cuisse pendant dix minutes.

Après quoi les chercheurs ont procédé à des biopsies dans les cuisses des cyclistes . Plus précisément ces prélèvements ont été réalisés sur les quadriceps (muscle avant de la cuisse).

Les massages ont un effet anti-inflammatoire

Le massage induit un effet mécanique : les pressions manuelles sur la peau déclenchent la production de protéines spécifiques dans les muscles. Ces protéines agissent sur deux plans: elles limitent l’inflammation des cellules musculaires endommagées par l’effort et stimulent leur processus de récupération en augmentant la réoxygénation.

Mais aucun effet sur l'acide lactique

En revanche, contrairement à ce qu'on croit souvent, le massage ne permet pas de drainer et d'éliminer l'acide lactique, ces toxines responsables des douleurs. L'acide lactique est un déchet qui se forme dans les cellules quand elles ne sont pas assez oxygénées. C'est justement ce qui se passe dans les muscles pendant un effort physique. L'acide lactique s'accumule et freine voire bloque la contracture musculaire. C'est lui qui est responsable des fameuses courbatures. Grâce aux biopsies, les chercheurs ont constaté que les massages n'avaient aucun effet sur la quantité de cet acide.

Le rôle du massage dans l'entretien physique des grands sportifs confirmés, les chercheurs canadiens envisagent de nouvelles pistes de recherches sur l’amélioration des performances des athlètes grâce à ce type de soins et leurs effets potentiels sur la récupération musculaire des personnes âgées.

 En savoir plus