Infertilité masculine : la qualité du sperme a-t-elle baissé depuis quelques décennies ?

Est-il vrai que la qualité du sperme ait baissé depuis quelques décennies ? À quoi est-ce dû ?

Rédigé le , mis à jour le

Infertilité masculine : la qualité du sperme a-t-elle baissé depuis quelques décennies ?

Les réponses avec le Dr Jean-Marie Kunstmann, directeur du Cecos à l'hôpital Cochin (Paris) :

"Depuis un certain nombre d'années, on s'interroge beaucoup sur une éventuelle baisse de la fertilité masculine, en termes de concentration des spermatozoïdes et de qualité. Il y a quelque temps nous avions réalisé une analyse rétrospective des valeurs spermatiques chez les donneurs. Tous les hommes étaient fertiles puisqu'il faut être père pour devenir donneur. On avait constaté qu'en l'espace de 20 ans, il y avait une baisse très insidieuse mais notable d'environ de 2 % par an au fil des années. Aujourd'hui nous sommes très sensibilisés sur les questions environnementales et génétiques pour expliquer certains phénomènes.

"Mais cette diminution des valeurs spermatiques doit être comparée à la concentration de spermatozoïdes initiale puisque les normes s'élèvent à 20 à 100 millions de spermatozoïdes par millilitre de sperme. On a en moyenne 3 à 4 millilitres, donc 4 à 600 millions de spermatozoïdes dans un éjaculat. Si on en perd 2 % par an, ce n'est pas dramatique. Mais pour un homme qui au départ connaît une diminution de sa concentration, la situation peut devenir problématique."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :

* Les réponses avec le Dr Jean-Marie Kunstmann, directeur du Cecos à l'hôpital Cochin (Paris) et avec le Dr Pierre Lévy-Soussan, psychanalyste

Sponsorisé par Ligatus