Il survit en buvant ses urines

Un jeune Américain de 23 ans a survécu pendant quatre jours, sans boire ni manger, dans la cellule où il avait été oublié par la police. Mis en examen par l'Agence anti-drogue américaine (DEA) le samedi 21 avril 2012, personne ne s'est rendu compte de sa présence dans la cellule jusqu'au mercredi suivant. Pour survivre durant sa détention, il a bu ses urines.

Rédigé le

Il survit en buvant ses urines
Il survit en buvant ses urines

Voici une précaution que le jeune homme aurait pu s'éviter car il est possible de survivre sans boire ni manger durant plusieurs jours. La durée varie selon les réserves en eau, en glucose, en graisses et en protéines de chacun.

Dans un premier temps, ce sont les réserves d'eau, de sel et de glucose qui sont mobilisées par l'organisme, ceci provoquant au bout de quelques jours une déshydratation. Dans les deux semaines suivantes les réserves sont puisées dans les graisses et dans les muscles. Et en dernier lieu, les réserves protéiques sont entamées.

Ce qui a contraint cet étudiant de boire sa propre urine est la sensation de soif, encouragée par un phénomène réflexe lié la sécheresse de la bouche et de la langue. Pour étancher sa soif, il a donc utilisé le seul liquide qu'il avait à sa disposition.

Il faut savoir que l'urine contient près de 95 % d'eau et qu'elle est stérile, c'est pour cela qu'elle peut permettre une réhydratation dans des cas extrêmes. Mais cette solution n'aurait pas pu être efficace au-delà de quelques jours, car en cas de déshydratation avérée, le rein empêche la production d'urine pour limiter les pertes en eau et la concentrer dans l'organisme.

Rappelons que la limite de survie est atteinte lorsque 30 % à 50 % des réserves de protéines sont consommées ou que la perte de poids est égale à 50 % du poids initial.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus