Cœur : un malade âgé sur quatre s’ignore !

Une personne âgée sur quatre souffre de troubles cardiaques non diagnostiqués, selon une étude britannique publiée au mois de juin 2012 dans la revue Heart de l’American Heart Association, réalisée sur des personnes de 87 à 89 ans. Pourtant, des traitements existent.

Rédigé le

Cœur : un malade âgé sur quatre s’ignore !
Cœur : un malade âgé sur quatre s’ignore !

Essoufflement et fatigue, des symptômes courants chez les personnes âgées, mais qui devraient faire penser à un éventuel trouble cardiaque.

Cette étude a été menée par l’Université de Newcastle au domicile de 376 personnes âgées de 87 à 89 ans sur lesquelles on a réalisé une échographie cardiaque. Cet examen permet de visualiser le cœur en mouvement sur un écran et montre si le muscle cardiaque et ses valves fonctionnent bien. Les tests ont révélé que 26% des personnes avaient un trouble cardiaque non diagnostiqué et, en particulier, une altération de la fonction systolique ventriculaire gauche. Cette anomalie est responsable d’un essoufflement, et peut entraîner une insuffisance cardiaque. Or ce trouble peut être traité, notamment par des bêtabloquants et des inhibiteurs de l'ECA (enzyme de conversion de l'angiotensine).

L’auteur de l’éude, le Pr Bernard Keavney, cardiologue à l'Université de Newcastle, s’est déclaré lui-même surpris par l'ampleur du problème. Il propose donc d’offrir aux plus de 85 ans qui présentent un essoufflement, une échographie cardiaque à domicile qui permettrait le diagnostic. Comme ces troubles cardiaques sont plus spécifiques de cette tranche d’âge, les visites à domicile seraient certainement rentables et cette détection systématique permettrait d'améliorer la qualité de vie de ces patients âgés mais aussi de réduire les dépenses de santé liées à l’insuffisance cardiaque.

Source : "Prevalence of left ventricular dysfunction in a UK community sample of very old people: the Newcastle 85+ study", Heart, Accepted 28 June 2012. Doi:10.1136/heartjnl-2012-302457

En savoir plus