1. / Sexo
  2. / Homme
  3. / Sperme

Naissance de souris issues de sperme créé in vitro

Des scientifiques chinois sont parvenus à créer en laboratoire, à partir de cellules souches de souris, des cellules sexuelles viables, analogues à des spermatozoïdes. Selon les données publiées ce 25 février dans la revue Cell Stem Cell, des ovocytes ont pu être fécondés avec ce "sperme", conduisant à la naissance de souriceaux parfaitement sains.

Rédigé le

Naissance de souris issues de sperme créé in vitro
A gauche, un des souriceaux nés de l'expérience. A droite, cinq de ces souriceaux en compagnie d'une souris adulte. (source : Cell Stem Cell)

Les auteurs de l'étude ont manipulé des cellules souches embryonnaires de rongeurs afin qu'elles évoluent en cellules similaires à celles formant le sperme (des cellules germinales). Les cellules nées des divisions ultérieures ont été injectées dans des ovules, aboutissant à une fécondation.

Les cellules germinales proviennent des cellules souches et sont à l'origine de la formation des cellules reproductrices : les spermatozoïdes chez l'homme et les ovocytes pour la femme. Ces cellules contiennent toute l'information génétique d'un individu qu'elles transmettent à l'embryon. L'une des principales causes de l'infertilité masculine est l'incapacité à produire des cellules germinales dans les testicules, expliquent ces biologistes.

L'embryon ainsi obtenu a été implanté chez des souris femelles. Celles-ci ont donné naissance à des souriceaux parfaitement normaux.

"Reproduire des cellules germinales in vitro demeure le principal objectif de la biologie et de la médecine de la reproduction", souligne Jiahao Sha, de la faculté de médecine de Nankin en Chine, co-auteur de cette étude.

"Nous avons établi une approche solide, étape par étape, qui reproduit la formation de cellules de sperme viables in vitro", poursuit le chercheur. "Cette méthode se conforme totalement aux normes internationales de référence en la matière, récemment proposées par un groupe de biologistes experts de la reproduction".

Quelle suite à ces travaux ?

Pour leurs prochains travaux, ils prévoient de tester leur approche sur d'autres animaux, dont des primates. Toutefois, avant de pouvoir envisager cette technique chez l'homme, ils rappellent qu'il est nécessaire de prendre en compte les préoccupations éthiques suscitées par l'utilisation de cellules souches embryonnaires.

Interrogés par la presse anglo-saxonne, plusieurs biologistes saluent ces travaux comme une avancée. Ils expriment toutefois certaines réserves, rappelant que le système humain de reproduction est assez différent et plus complexe que celui des souris.

Source : Complete Meiosis from Embryonic Stem Cell-Derived Germ Cells In Vitro. Quan Zhou et al. Cell Stem Cell, 25 fev. 2016. doi:10.1016/j.stem.2016.01.017

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24