1. / Sexo
  2. / Homme
  3. / Pénis

Un double pénis, est-ce possible ?

● VRAI, MAIS... – Depuis quelques jours circulent sur la toile de surprenantes photographies d'un homme affublé de deux pénis. Si ces images particulières pourraient n'être que d'habiles photomontages, la littérature médicale recense de très nombreux cas avérés de "duplication du pénis", ou diphallia.

Rédigé le , mis à jour le

Un double pénis, est-ce possible ?
Différents degrés de diphallia, illustrés par Johnson en 1974. (Source : Illustrated Encyclopedia of Human Anatomic Variation)

Sans pudeur ni pantalon, deux verges accolées sont présentées, de droite, de gauche, symétriques. L'image, postée le 1er janvier 2014 sur le site Reddit (rapidement accompagnée d'un second cliché), a rapidement déchaîné les passions : s'agit-il d'une vraie photographie ? Une analyse succincte des données intégrées au fichier numérique démontre que celui-ci a pu être retouché...

"Je suis l'homme aux deux pénis"

Sur Reddit, un homme a bien vite revendiqué la propriété des deux appendices : "je suis l'homme aux deux pénis", fanfaronne-t-il...

Le fait est là : si l'authenticité des images est loin d'être avérée, l'existence de cas similaires de "duplication pénienne" est confirmée dans la littérature médicale.

Cette condition se nomme diphallia. Et si l'internaute se targue de posséder deux organes parfaitement fonctionnels, tel n'est pas le cas de tous les hommes atteints de cette malformation génitale.

Diphallia, diphallus ou duplication pénienne

Celle-ci se produirait une fois pour 5,5 millions de naissances. Comme le détaillent les auteurs d'un récent article publié dans Case Reports in Urology, "l'étendue de la duplication pénienne et le nombre d'anomalies associées varient considérablement, allant de deux glands sur un pénis sans anomalie à une duplication pénienne complète, associée à de multiples anomalies."

"Aucun cas n'est identique", observent les urologues. Pour une partie des individus, un urètre est présent et fonctionnel dans les deux verges (ou les deux segments de verge). Pour d'autres, aucun urètre ne s'est développé. Le scrotum peut, de même, être normal, s'être dédoublé, ou être caché à l'intérieur de l'organisme.

La diphallia serait fréquemment associée à d'autres malformations, comme la duplication de la vessie, une malformation de l'anus et du côlon (avec des cas recensés d'une duplication de l'anus), une anomalie des muscles squelettiques et cardiaques et des anomalies vertébrales

Les bébés nés avec une diphallia et ses affections connexes ont un taux de mortalité plus élevé. La complexité de leurs systèmes rénaux ou colorectaux spécifiques entraîne en effet un risque accru d'infection.

L'amputation comme solution

L'amputation de l'un des pénis est le plus souvent décidée par les familles et le corps médical.

Selon l'étendue de la duplication pénienne, ainsi que du préjudice fonctionnel et esthétique associé, une chirurgie peut être envisagée afin d'amputer l'un des membres (généralement, le moins formé des deux ou, le cas échéant, celui dépourvu d'urètre) ou au contraire pour préserver les deux verges.

L'article publié dans Case Reports in Urology confirme que dans certains cas de diphallia ou les deux pénis ont été conservés, l'érection est parfois possible pour les deux organes, de même que l'éjaculation.

Les processus gouvernant le développement d'une diphallia au stade embryonnaire sont encore mal connus. Sur ce sujet, les opinions divergent... si l'on ose dire.

 
Source : Diphallia with Associated Anomalies: A Case Report and Literature Review P. Tirtayasa, R. Prasetyo et A. Rodjani Case reports in Urology, 2013 doi:10.1155/2013/192960

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24