1. / Sexo
  2. / Femme

Lubrification vaginale : une expression du désir féminin

L'excitation sexuelle est très visible chez les hommes par le biais de l'érection. Chez les femmes, elle prend une forme plus discrète mais tout aussi efficace, avec la production d'un lubrifiant naturel au niveau du vagin. Avec un objectif plaisant, faciliter la pénétration et la rendre agréable !

Rédigé le

Lubrification vaginale : une expression du désir féminin
Lubrification vaginale : une expression du désir féminin

Sous l'effet de l'excitation sexuelle, un certain nombre d'adaptations corporelles vont se produire. Le flux sanguin augmente dans les zones sexuelles et cette augmentation de la quantité de sang, dans les artères à proximité du vagin, est à l'origine de son humidification. C'est ce que l'on appelle la "transsudation" : le fluide, provenant des vaisseaux, s'écoule à travers les parois du vagin. Et il sert de lubrifiant durant le rapport.

Les troubles de l'excitation sexuelle

De nombreuses situations ou affections sont susceptibles de perturber l'excitation. Des difficultés dans le couple, les conflits non résolus, l'anxiété, ou encore la dépression assèchent souvent le désir et sa manifestation physique, l'excitation.

La chirurgie du bassin, un traumatisme ou les douleurs au niveau du pelvis, certains médicaments (antidépresseurs, antihypertenseurs…), ou encore le manque d'œstrogènes ont des répercussions sur la lubrification. La sécheresse vaginale peut être traitée quand la cause est identifiée. Et l'utilisation de lubrifiant réconciliera avec les galipettes !

Les glandes de Bartholin, de petites glandes à l'entrée du vagin, produisent la cyprine sous l'effet de l'excitation sexuelle, et facilitent la pénétration du pénis dans le vagin en humidifiant les petites lèvres et l'orifice vaginal. Cette production survient tardivement dans l'excitation sexuelle et elle n'assure pas la lubrification du vagin. Toutefois, dans l'imaginaire érotique, la cyprine se pare d'une aura sulfureuse, davantage que le mot "transsudation vaginale" en tout cas !

Autres modifications : le clitoris se durcit et augmente de taille (chez l'homme, cela correspond à l'érection). Le tiers du vagin, le plus proche de la vulve, se resserre tandis que le fond du vagin se dilate (ce gradient de pression a un impact sur le pénis et améliore l'érection). Les grandes lèvres gonflent légèrement, les petites lèvres aussi et se colorent. Les mamelons et les aréoles se contractent. Les fréquences cardiaque et respiratoire s'élèvent, tout comme la tension artérielle. L'augmentation du flux sanguin se traduit par une rougeur de la peau, baptisée "rougeur sexuelle". D'ailleurs, les amants rejettent souvent la couette sous l'effet de cette chaleur ! Les pupilles se dilatent…

Rappelons qu'en moyenne, les femmes mettent plus de temps que les 3 à 5 minutes nécessaires aux hommes à connaître l'excitation sexuelle. Cette durée est variable d'un jour à l'autre, souvent sensible au stress, à la fatigue et aux préoccupations. L'alcool et le tabac l'influencent de façon négative, lorsqu'ils sont consommés en quantité importante. L'amant attentionné ne doit pas s'imaginer que l'excitation de sa partenaire évolue aussi rapidement que la sienne : il doit ralentir le rythme !

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24