1. / Se soigner
  2. / Urgences
  3. / Premiers secours

Fièvre du nourrisson : que faire en cas de convulsions ?

Les convulsions hyperthermiques sont des convulsions qui surviennent lors d'une forte poussée de fièvre, entre 9 mois et 5 ans. Il s'agit d'une urgence assez courante en pédiatrie, qui inquiète beaucoup les parents. Comment réagir en cas de crise convulsive ? Quels sont les signes de gravité ? Comment prévenir l'apparition des crises ?

Rédigé le , mis à jour le

Chronique du Dr Sheila Gasmi, médecin urgentiste, du 25 octobre 2016
  • Qu'est-ce qu'une crise convulsive ?

La crise convulsive est une manifestation clinique qui se déroule en trois temps :

- La phase tonique qui correspond à une augmentation du tonus musculaire généralisée avec raideur globale de l'enfant, un arrêt ventilatoire (une à deux minutes), l'apparition d'une cyanose, la perte d'urine et la morsure de la langue.

- La phase clonique correspond à une succession de contractions-décontractions musculaires de l'ensemble des muscles du corps. Cette phase correspond aux mouvements convulsifs à proprement parler.

- Enfin, la phase post-critique, de repos ou de réveil. C'est une phase de récupération. Il y a une inconscience profonde avec, dans un premier temps, impossibilité de réveiller l'enfant puis un réveil progressif. Lors du réveil, l'enfant a un oubli complet de la crise et semble ailleurs, déconnecté de la réalité. Il va reprendre pied progressivement. Le réveil peut passer par une phase d'agitation transitoire. L'ensemble de la crise dure environ cinq minutes.

  • Que faire pendant la convulsion ?

En phase tonique, l'enfant est inconscient. Il faut le mettre sur le côté pour protéger ses voies aériennes d'éventuels vomissements.

En phase clonique, l'enfant est toujours sur le côté. Il faut éviter qu'il ne se blesse lors des mouvements convulsifs, il faut notamment protéger sa tête.

En phase de réveil, il faut laisser l'enfant sur le côté et surveiller son réveil complet, le rassurer, lui expliquer ce qui vient de se passer pour accélérer son retour à la réalité.

  • Quels sont les signes de gravité qui doivent conduire à appeler le Samu ?

Les signes de gravité qui doivent conduire à appeler le Samu sont les suivants :

- une crise clonique qui ne cède pas ou se reproduit sans réveil entre les crises (état de mal convulsif) ;
- pas de réveil dans les dix minutes qui suivent la phase clonique ;
- un état confusionnel au réveil qui persiste plus de trente minutes ;
- il existe plus de deux crises dans la même journée ;
- l'enfant a vomi et il y a un risque d'inhalation du contenu gastrique dans les bronches. L'enfant présentera à son réveil une gêne respiratoire ;
- l'arrêt de la ventilation se prolonge entraînant un arrêt cardiaque ;
- une température supérieure à 41°C.

Ces signes impliquent obligatoirement une consultation dans un service d'urgence afin de réaliser un bilan étiologique.

  • Que faire pour éviter l'apparition des crises convulsives ?

Pour éviter l'apparition des crises convulsives, il faut traiter la fièvre. Si la température est inférieure à 38,5, on ne fait rien (dans la fourchette de température comprise entre 38°C et 38,5°C, la fièvre reste un élément favorable de défense contre les infections). Au-delà de 38,5°C, elle devient plus fatigante que bénéfique et il faudra la faire baisser.

Attention, on parle de température rectale. Si vous utilisez une autre méthode, il faut corriger. Pour la température axillaire (aisselle), ajoutez 1°C. Pour la température orale, ajoutez 0,5°C.

Quand la fièvre est isolée et qu'il n'y a pas d'autre signe associé, la première action sera de contrôler régulièrement la température et agir en conséquence.

  • Comment agir contre la fièvre ?

Contre la fièvre, il faut :

- déshabiller l'enfant, enlever les couvertures et couettes du lit ;
- le faire boire à volonté, mais en petite quantité à chaque fois (5 à 8 cl) pour éviter les vomissements ;
- le bain à 2°C sous la température de l'enfant n'est plus recommandé car il augmente le mal-être. Il est envisageable si l'enfant aime le bain et que cela ne nuit pas à son confort ;
- faire baisser une température supérieure à 38,5°C à l'aide d'un médicament ;
- ne pas mélanger les médicaments. Ne pas les alterner et ne pas associer plusieurs médicaments. Commencer avec un médicament et continuer avec le même ;
- toujours vérifier qu'un autre médicament n'a pas déjà été donné par l'entourage sous une autre forme (sirop ou suppositoire par exemple) ;
- respecter la dose en fonction de l'âge et du poids et le nombre de prises indiquées ;
- si la fièvre dépasse 41°C, appeler le Samu.

  • Pourquoi certains enfants font des crises convulsives en cas de fièvre ?

Selon les estimations, 2 à 5% des enfants présenteront une ou des convulsions fébriles au cours de leur enfance.

Les causes exactes des convulsions hyperthermiques du nourrisson ne sont pas formellement avérées, certaines hypothèses sont néanmoins avancées. Une fièvre élevée supérieure à 38°C est susceptible d'induire une excitation neuronale trop importante sur le cerveau immature des enfants en bas âge.

Le caractère génétique aurait également une large incidence dans la survenue de ce type de manifestation clinique. Ainsi, les enfants ayant des crises fébriles ont souvent des parents qui ont eux-mêmes vécu des crises épileptiques fébriles lorsqu'ils étaient petits. Les enfants ayant affronté une crise convulsive avant l'âge de 18 mois peuvent subir des récidives.

Les crises convulsives survenant en dehors d'un épisode fébrile ne sont pas considérées comme des convulsions hyperthermiques.

Conclusion :

Ne pas s'affoler, les convulsions sont souvent bénignes.

Concernant le risque de récidive, avant 2 ans, un enfant sur deux récidivera. Ce taux baisse quand les enfants sont plus grands lors de leur première crise.

Le risque d'épilepsie est très faible. Il est globalement de 1% après une convulsion fébrile simple et de 10% après une convulsion fébrile compliquée.

Prévenez les traumatismes pendant les convulsions et placez l'enfant sur le côté après la crise.

Traitez la fièvre et consultez systématiquement.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24