1. / Se soigner
  2. / Urgences
  3. / Attentats

Les étudiants en médecine se préparent aux attaques terroristes

À la faculté Pierre et Marie Curie à Paris, les futurs médecins sont formés à la prise en charge de blessés par armes de guerre lors d'attaques terroristes.

Rédigé le

Les étudiants en médecine se préparent aux attaques terroristes

Des terroristes viennent de tirer sur un bar. Tout le monde se cache sous les tables. Ceux qui ne sont pas blessés se réfugient à l’arrière de l’établissement. Une fois le lieu sécurisé, les étudiants en médecine commencent à prendre en charge les victimes. Grâce à ce scénario très réaliste, ils vont apprendre comment réagir en cas d'attaques terroristes dans un hôpital. Lors des attentats à Paris de 2015, plusieurs étudiants en médecine étaient présents sur les lieux mais ils n'ont pas su comment réagir. Alors, depuis le début de la rentrée universitaire, les facultés de médecine proposent des formations aux étudiants à la prise en charge des blessés par arme de guerre.

L'exercice se poursuit. Il faut d’abord trier les victimes en fonction de leur état de santé. L’examen est rapide et sommaire. Le Dr Mathieu Delay, urgentiste, explique : "On fait le tour des victimes très rapidement pour essayer de voir quelle victime à quoi et essayer de repartir les moyens sur les victimes. Il faut réfléchir aux soins qu’on peut mettre en œuvre sur place et, dans le même temps, prioriser les évacuations."

Ces cours ont pour but de combler ce manque. Ils doivent aussi leur permettre de mieux gérer ces situations d'urgence très stressantes. Selon Anthony, étudiant en 4ème année de médecine, "on a moins le temps de réfléchir. Du coup, il faut agir plus que réfléchir. On ne sait pas forcement ce qu’il faut faire. On n’a pas encore les automatismes. Je trouve que c’est un très bon exercice."

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24