1. / Se soigner
  2. / Recherche
  3. / Epidémiologie

En 2050, une humanité aux tempes grises

Le vieillissement de la population mondiale accélèrerait à un rythme sans précédent, selon un rapport du Bureau américain du recensement (Census Bureau) publié ce 28 mars. D’ici 2060, les plus de 65 ans devraient être près de 1,6 milliard (17% des habitants de la planète), contre 617 millions (8,5%) actuellement.

Rédigé le

En 2050, une humanité aux tempes grises
En 2050, une humanité aux tempes grises

"Les personnes plus âgées représentent une proportion de la population mondiale qui s'accroit rapidement", a souligné dans un communiqué le Dr Richard Hodes, directeur de l'Institut national américain du vieillissement (NIA), composante des Instituts nationaux de la santé (NIH).

En 2013, la Direction française de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) avait estimé que le nombre de personnes âgées dépendantes bénéficiant de l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA) devrait atteindre dans notre pays entre 1,82 million et 2,65 millions en 2060.

"Les gens vivent plus longtemps mais pas nécessairement en meilleure santé... et cette population vieillissante pose plusieurs défis de santé publique auxquels nous devons nous préparer".

Des centaines de millions de "plus de 80 ans"

La population mondiale des plus de 80 ans devrait même tripler entre 2015 et 2050 pour atteindre 446,6 millions, contre 126,4 millions en 2015. Et l'espérance de vie à la naissance devrait augmenter de près de huit ans pour passer de 68,6 ans aujourd'hui à 76,2 ans en 2050.

"Nous constatons un vieillissement dans tous les pays du monde", a insisté le Dr John Haaga, l'un des directeurs du National Institute of Aging. "Un grand nombre de nations en Europe et en Asie sont plus avancées dans ce processus démographique ou vieillissent plus rapidement qu'aux Etats-Unis", a-t-il noté.

Dans certains pays d'Asie et d'Amérique latine, les plus de 80 ans devraient quadrupler d'ici 2050, ont relevé les auteurs du rapport.

Dans ces classes plus âgées, les pathologies non-transmissibles (cancers, Alzheimer...) représentent le plus lourd fardeau de santé publique. Dans les pays pauvres, dont un grand nombre en Afrique, s'ajoutent les maladies infectieuses.

Le vieillissement affectant un grand nombre d'aspects de la société (soins médicaux, retraite, monde du travail, transport, logement…), il y a "beaucoup à apprendre potentiellement des différentes situations dans les pays", a estimé le Dr Haaga.

La population mondiale devrait avoisiner les dix milliards d'habitants en 2050, contre 7,3 milliards en 2015, selon une analyse bisannuelle de l'Institut français d'études démographiques (Ined).

 

Voir aussi