1. / Se soigner
  2. / Phytothérapie
  3. / Bien dormir

Les remèdes de grand-mères contre les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil peuvent vite devenir un gros problème, tant pour le corps que pour l'esprit… Mais Héloïse Rambert, pharmacienne de formation, nous donne des astuces de grand-mères pour passer des nuits plus sereines et réparatrices.

Rédigé le , mis à jour le

Les remèdes de grand-mères contre les troubles du sommeil

Le sommeil est l'un des piliers de notre bien-être. Il va nous permettre de recharger nos batteries physiologiques et psychologiques. Non seulement nous sommes fatigués quand la qualité de notre sommeil n'est pas optimale, mais en plus, nous avons vite le moral en berne.

Le sommeil peut être perturbé pour de nombreuses raisons : le stress, les soucis, le sens du devoir qui nous pousse à en faire toujours plus et à rendre nos journées de plus en plus longues… Les troubles du sommeil peuvent prendre différentes formes. On peut avoir du mal à s'endormir, ou au contraire on peut se réveiller trop tôt. Ou bien se réveiller plusieurs fois dans la nuit…

Les plantes au chevet de notre sommeil

Avant de se tourner vers les somnifères chimiques, il est conseillé d'essayer des substances plus naturelles comme les plantes. Il existe évidemment des médicaments pour dormir, il s'agit des médicaments hypnotiques. Ils peuvent être utilisés ponctuellement et toujours dans le cadre d'une prescription. Mais toujours en dernier recours. Ces molécules ont beaucoup d'effets secondaires, et elles nous exposent à un risque de dépendance. Avant d'en arriver là, pour retrouver un sommeil satisfaisant, les plantes sont nos meilleures alliées. 

Certaines plantes améliorent la qualité du sommeil sans désorganiser les différents stades du sommeil. Parmi celles qui ont fait leurs preuves, on peut citer la valériane, la passiflore, le pavot de Californie (Eschscholzia) et la ballote noire… Ces plantes sont plutôt anxiolytiques, c'est-à-dire qu'elles ont un effet avéré contre l'anxiété. On sait par exemple que l'eschscholzia contient comme principes actifs des alcaloïdes qui sont anxiolytiques. Mais il y a aussi des plantes inductrices du sommeil (elles favorisent l'endormissement), comme la mélisse et l'aubépine.

Ces plantes ont chacune leurs spécificités. C'est la raison pour laquelle les associer est une bonne idée. Une option très intéressante, c'est de préparer une infusion avec : 30 grammes de passiflore, 40 g de valériane et 30 g de mélisse. Vous pouvez utiliser une cuillère à soupe de ce mélange pour 150 à 200 ml d'eau bouillante. Il faut couvrir et laisser infuser dix à quinze minutes. Ensuite, il faut filtrer. Vous pouvez en boire une tasse trente minutes avant de se coucher. Mais attention, même s'il s'agit de plantes, elles ne sont pas sans dangers. Ne les prenez pas avec des médicaments qui agissent sur le système nerveux central (comme des médicaments anxiolytiques) sans avis médical, il peut y avoir des interactions.

L'action des plantes ne se fait pas en un jour. Nos grand-mères étaient patientes. Autant un somnifère chimique agit et vous envoie dans les bras de Morphée en vingt minutes, autant l'effet des plantes sédatives n'est pas toujours immédiat et peut se faire sentir après quelques jours de prises régulières. Il faut juste le savoir.

Les bienfaits des huiles essentielles

Il n'y a pas que les plantes qui peuvent nous aider à passer de bonnes nuits. On peut aussi se faire aider par des huiles essentielles. Plusieurs huiles essentielles sont connues pour avoir des propriétés apaisantes de par leur composition. Mais l'huile essentielle préférée de nos grand-mères était sûrement l'huile essentielle de lavande, un grand classique !

Pour profiter des vertus de l'huile essentielle de lavande, vous pouvez en mettre deux gouttes sur votre taie d'oreiller ou sur votre pyjama, si l'odeur ne vous déplaît pas. Vous pouvez aussi en appliquer deux à trois gouttes sur le plexus solaire ou sur la face interne des poignets. Le plexus solaire comme la face interne des poignets sont des points stratégiques pour agir sur le système nerveux en aromathérapie. Appliquez-en environ trente minutes avant d'aller dormir.

Télé, smartphone et tablettes... nuisent à notre sommeil

Boire un verre de lait chaud avant de se coucher n'est pas forcément efficace. En fait le lait, comme les autres produits laitiers, renferme du tryptophane. C'est un acide aminé (un élément des protéines) que le cerveau peut convertir en sérotonine, un neurotransmetteur qui favorise le sommeil. Mais il est difficile de dire que les aliments riches en tryptophane peuvent avoir des vertus sur le sommeil. En tout cas, vous pouvez toujours essayer, il n'y a aucun effet secondaire…

En cas de troubles du sommeil, il est conseillé d'éviter les écrans au moins une heure avant d'aller dormir, histoire de laisser un petit laps de temps à votre cerveau pour qu'il se prépare à sombrer dans le sommeil…

En savoir plus sur les troubles du sommeil

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24