1. / Se soigner
  2. / Médicaments
  3. / Somnifères

Quelles sont les conséquences d'un arrêt brutal des somnifères ?

Un quart de benzodiazépine le soir depuis trente ans. J'ai peur des effets de rebond (dépression) si j'arrête. Qu'en pensez-vous ?

Rédigé le , mis à jour le

Quelles sont les conséquences d'un arrêt brutal des somnifères ?

Les réponses avec le Dr Isabelle Poirot, psychiatre :

"On n'arrête pas les benzodiazépines sans avis médical. D'autre part, le fait d'en prendre quotidiennement, même un quart de comprimé, crée une dépendance réelle, physique et psychique. Et à l'arrêt brutal, si on le fait n'importe comment, le gros risque est en effet un syndrome de sevrage avec des symptômes corporels ou psychiques, et notamment éventuellement des réactions dépressives à l'arrêt.

"Même avec un quart de comprimé pris quotidiennement, il est conseillé à cette personne d'arrêter. Il est préférable d'arrêter cette prise quotidienne. Normalement les benzodiazépines sont des traitements que l'on doit prescrire pour trois mois maximum."

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24