1. / Se soigner
  2. / Médicaments
  3. / Cannabis thérapeutique

Le cannabis thérapeutique : herbe médicinale ?

Illégal mais thérapeutique, quels sont les effets du cannabis dans le cadre d'un traitement médical ? Autorisé en prescription médicale au Royaume-Uni ou en Espagne, il reste interdit en France. Pourquoi est-il utilisé pour soulager la douleur ? Où en est la recherche ?

Rédigé le , mis à jour le

Le cannabis thérapeutique : herbe médicinale ?
Sommaire

Qu’est-ce que le cannabis ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes décrivent les effets du cannabis.

On l'appelle herbe ou marijuana quand on désigne ses fleurs, hash ou haschich quand il s'agit de sa résine... Le cannabis reste une substance illégale en France, recherchée pour ses effets euphorisants et utilisée par de nombreux malades pour ses vertus thérapeutiques.

A l'origine, cette plante poussait naturellement en Inde et au Sri Lanka. Puis, elle s'est répandue sur tous les continents avec les migrations humaines.

Son effet psychotrope est le résultat d'un principe actif, le TétraHydroCannabinol ou THC, qui agit dans le cerveau, en se fixant sur les récepteurs impliqués dans les émotions et l'humeur.

Le cannabis est donc reconnu comme une drogue mais il peut être utile aussi pour soulager certaines maladies. Il va ainsi lutter contre les nausées et les vomissements, effets indésirables des traitements de chimiothérapie. Il stimule aussi l'appétit, par exemple, pour les personnes séropositives sous anti-rétroviraux. En outre, le THC est connu pour diminuer la sensation de douleur.

C'est sûrement ce contrôle de la douleur qui a d'abord été recherché. La plus vieille trace d'utilisation thérapeutique du cannabis remonte ainsi au IIIe siècle après J-C. Des archéologues ont en effet retrouvé une tombe égyptienne contenant la dépouille d'une jeune femme morte pendant l'accouchement et des restes de résine de cannabis.

Le cannabis en thérapie ?

Certains patients vont outre la législation en utilisant le cannabis pour soulager leur douleur.

Aujourd'hui, une bonne poignée de pays, comme l'Espagne, le Canada, le Royaume-Uni ou certains Etats américains, ont dépénalisé le cannabis pour les malades, avec une prescription médicale obligatoire.

Ce n'est pas le cas en France, où l'usage thérapeutique du cannabis est interdit. Même si certains passent outre la législation et l'emploient en complément des traitements médicaux, par exemple, pour apaiser des douleurs dans le cas d'une sclérose en plaques.

Cannabis médical : la recherche de nouveaux traitements

La recherche devrait permettre de trouver de nouveaux traitements sur la base des effets du cannabis.

Toutefois, la plupart des malades consomment le cannabis en le fumant, et endommagent ainsi leurs poumons. Il faut savoir que, lorsqu'il est fumé, le cannabis contient trois fois plus de goudrons et cinq fois plus d'oxyde de carbone que la fumée de tabac.

Des laboratoires tentent donc d'extraire le THC pour permettre de le consommer sous d'autres formes. Ainsi, récemment, le Canada a autorisé la commercialisation d'un spray pour traiter les douleurs et améliorer le sommeil des patients souffrant de sclérose en plaques. Mais ce médicament garde les effets psychotropes du THC. C'est pourquoi la recherche s'attelle à trouver des molécules artificielles débarrassées de ces inconvénients.

Mais les scientifiques ne s'intéressent pas seulement au cannabis médical et à ses dérivés pour leur action contre la douleur. Ils cherchent aussi à exploiter d'autres propriétés qui pourraient les aider à trouver de nouveaux traitements. Ainsi, un laboratoire lillois travaille actuellement sur la mise au point de cannabinoïdes de synthèse pour traiter les tumeurs du cancer de la prostate.

En attendant l'arrivée de ces médicaments, l'utilisation légale de cannabis est réservée à une poignée de malades en France. C'est l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) qui délivre des autorisations temporaires d'utilisation. Elle examine au cas par cas les dossiers présentés par les médecins.

En Suisse, bientôt des médicaments à base de cannabis

La Suisse pourrait d'ici 2011 ouvrir plus largement la porte aux médicaments à base de cannabis, déjà disponibles sous certaines conditions très restrictives, ont annoncé lundi 9 août 2010, les autorités helvétiques.

Les députés doivent en effet travailler à partir de septembre 2010 sur un projet de loi sur les stupéfiants destiné à permettre l'homologation auprès des autorités suisses de médicaments à base de chanvre, a précisé une porte-parole de l'Office fédéral de la santé publique.

La nouvelle législation doit permettre également d'obtenir des autorisations spéciales pour soigner des patients gravement malades avec des médicaments à base de chanvre. Si la loi est adoptée, elle entrera en vigueur au premier semestre 2011, a encore indiqué la porte-parole.

Pour autant, son application ne sera pas gagnée pour autant, selon elle : "les obstacles à surmonter pour une homologation seront très nonbreux", a insisté la responsable, ajoutant que ces médicaments devront prouver leur efficacité et leur valeur thérapeutique ajoutée.

Le cannabis et ses dérivés ne sont pas autorisés comme médicament dans la Confédération, qui permet cependant, sur autorisation spéciale, d'utiliser une version synthétique d'un des principes actifs de la plante, le THC. Ce produit, commercialisé sous le nom Dronabinol, permet notamment le traitement symptomatique de troubles neurologiques et du cancer.

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Participez au forum :

 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24