1. / Se soigner
  2. / Hygiène

L'hygiène intime des hommes, contrée inexplorée

Non, l'hygiène intime n'est pas qu'une affaire de femmes. Gels lavants, crèmes apaisantes, déodorants... Les rayons "hygiène" des supermarchés et des parapharmacies regorgent désormais de produits en tous genres destinés à la toilette intime des hommes. Prendre soin de ses parties intimes n'est donc plus l'apanage des femmes. Les explications avec Setti Dali.

Rédigé le , mis à jour le

L'hygiène intime, pour les hommes aussi

Un pénis propre, frais et qui sent bon toute la journée, c'est la promesse marketing d'un déodorant dédié aux parties intimes. Pour obtenir les mêmes effets, les hommes peuvent aussi appliquer après leur douche une petite crème. Ces produits permettent de sentir bon en toutes circonstances. Après une journée de travail intense, assis toute la journée derrière le bureau, après une séance de sport… utiliser ces produits permet de se sentir mieux.

Il existe aussi une version gel crème à mettre discrètement dans son sac ou dans sa poche. Un peu mentholé, le gel apporte une vague de fraîcheur qui n'est pas désagréable. Et en bonus, il tue les bactéries à l'origine des mauvaises odeurs… Mais un homme qui sent mauvais des parties génitales est un homme qui ne se lave pas l'entrejambe tous les jours. Les hommes circoncis sont mieux lotis puisque leur gland étant à l'air libre, il n'est quasiment pas exposé aux mauvaises odeurs. Pour les autres, gare à la mauvaise hygiène, le prépuce pouvant être un nid à bactéries. Toutefois, les hommes sont rarement exposés aux infections du type mycoses et autres champignons à l'origine de fortes douleurs et a fortiori, de mauvaises odeurs. Moralité : le meilleur geste reste de se laver tous les jours. Le reste n'est que coquetterie.

Des risques d'allergies ?

Les substances contenues dans ces produits exposent les hommes, mais aussi leur partenaire, à des allergies. Les huiles essentielles contenues dans ces produits peuvent en effet entraîner des allergies et des intolérances, tout comme ceux qui contiennent du parfum, et donc de l'alcool. L'autre risque est de déséquilibrer la flore vaginale du partenaire féminin. Mais les risques sont minimes. En règle générale, dès que l'on ressent des picotements insistants, des démangeaisons inhabituelles, il faut vite consulter.

Les hommes aussi s'adonnent à l'épilation

Prendre soin de ses parties intimes n'est plus l'apanage des femmes. Les hommes aussi s'adonnent à l'épilation. La tendance a certainement été lancée par le milieu de la pornographie. Puis il y a eu les sportifs, comme les cyclistes, chez qui l'épilation du maillot est obligatoire. Les communautés gays et les métrosexuels ont eux lancé cette mode dans la société civile. Et maintenant, le phénomène s'est étendu à monsieur Tout-le-monde. À tel point qu'un adepte de la chasse aux poils pubiens a lancé un site Internet qui recense tous les instituts spécialisés en la matière. Il se vante d'avoir plus de 2.500 visiteurs chaque jour, du commissaire de police à l'agent des impôts en passant par l'instituteur.

Ce site a cependant son utilité, car il faut savoir que les esthéticiennes ne sont pas formées à l'épilation des parties intimes masculines. Se retrouver en cabine, en tête à tête avec un homme nu peut également les mettre mal à l'aise. C'est la raison pour laquelle il est conseillé aux hommes de consulter les centres experts pour ne pas passer pour un pervers.

L'épilation n'est pas sans risque pour les hommes. Elle comporte quasiment les mêmes risques que pour la femme. Mais il faut savoir que les poils ne sont pas là par hasard. Ils servent de barrière de protection. Les retirer vous expose davantage aux bactéries et potentielles infections. D'autre part, la peau y est très sensible. Généralement, les esthéticiennes optent pour la cire chaude ou les crèmes dépilatoires. Pour les testicules, il faut plutôt utiliser une pince à épiler. Cela ne vous évitera pas les risques de poils sous peau, qui peuvent s'infecter rapidement. Ou de brûlure avec la cire chaude.

Si toutefois vous préférez vous épiler vous-même, bannissez le rasoir manuel. Quant à l'épilateur électrique de madame, laissez-le dans son étui. Il est totalement inadapté à cette zone du corps et peut se transformer en accessoire de torture.

VOIR AUSSI

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24