1. / Se soigner
  2. / Hygiène

Ouverture de deux enquêtes publiques sur la composition des tampons

Suite à la pétition de Marie Doerflinger, qui réclamait la transparence sur la composition des tampons hygiéniques de marque Tampax®, la Répression des fraudes et la Direction générale de la Santé vont mener deux enquêtes portant sur la constitution des tampons et autres protections intimes.

Rédigé le , mis à jour le

Ouverture de deux enquêtes publiques sur la composition des tampons
Ouverture de deux enquêtes publiques sur la composition des tampons

L'absence de transparence sur la composition des tampons et des protections hygiéniques interpelle les consommatrices. Une pétition sur ce thème, lancée en juillet 2015 par Mélanie Doerflinger sur Change.org, a réuni plus de 245.000 signatures.

Le 4 mars 2016, devant la secrétaire d'Etat chargée à la Consommation, Martine Pinville, les fabricants se sont engagés à "renforcer l'information" et à "approfondir les connaissances scientifiques dans ce domaine".

Mme Pinville a demandé à la DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes) d'enquêter sur la présence d'allergènes ou de parfums agressifs. Les lieux de productions seront visités, des prélèvements effectués, et les industriels devront fournir leur cahier des charges.

Une deuxième enquête a été commandée par le ministère de la Santé, et sera menée par la Direction Générale de la Santé (DGS). Elle visera à identifier la présence d'éventuelles substances polluantes dans les différents produits d'hygiène intime. De plus, des travaux seront réalisés sur l'impact de ces produits sur les organes génitaux féminins.

Voir aussi