1. / Se soigner
  2. / Hygiène

"Je pue des pieds" : comment lutter contre les mauvaises odeurs ?

Il existe sûrement des questions que vous avez toujours eu envie de poser à votre médecin, mais vous n'avez jamais osé, par pudeur, crainte, voire même honte. Notre journaliste, Mélanie Morin, se pose ces questions à votre place. Et pour cette chronique, il est question des odeurs de pieds.

Rédigé le , mis à jour le

"Santé... mais pas des pieds !", chronique de Mélanie Morin du 12 septembre 2016

Les mauvaises odeurs de pieds sont un vaste sujet qui suscite de nombreuses questions. Preuve en est, quand on effectue une recherche sur Internet avec l'expression "je pue", la réponse "des pieds" apparaît comme premier résultat. Ce problème est très courant puisque l'expression "je pue des pieds" génère tout de même 14.900.000 résultats.

Pourquoi sent-on des pieds ?

Le pied, de par son anatomie, a vocation à concentrer les odeurs. La voûte plantaire est littéralement recouverte de petites glandes appelées glandes sudoripares. Le pied concentre environ 600 glandes par centimètre carré contre 200 glandes par centimètre carré en moyenne pour le reste du corps. Elles sécrètent près d'une demi-tasse de sueur par jour. Or, cette sueur composée d'eau et de sel n'est pas censée sentir mauvais. Mais le pied macère dans ce milieu humide où les bactéries prolifèrent.

Un peu d'humidité suffit à créer une vraie jungle tropicale où les bactéries se nourrissent de peaux mortes. Elles survivent mieux dans ce milieu par rapport au reste du corps et génèrent une odeur qui évoque celle du fromage. La quantité et la qualité des bactéries diffèrent d'une personne à l'autre, certains auront donc des pieds qui sentiront plus forts.

Mauvaises odeurs de pieds : quelles solutions ?

Pour lutter contre les mauvaises odeurs de pieds, il faut se laver les pieds consciencieusement à l'eau et au savon sans négliger l'espace entre les orteils, deux fois par jour si possible et surtout bien les sécher pour stopper l'humidité. Un dermatologue contacté par nos soins précise qu'un savon classique suffit, il n'est pas nécessaire d'acheter un produit élaboré, du type "anti-bactérien" qui au contraire, pourrait modifier la flore et fragiliser la peau du pied.

Le plus important est l'action de décapage de l'épiderme en surface qui va éliminer les bactéries. Si cela ne suffit pas et s'il y a un peu de transpiration, l'utilisation d'un déodorant anti-transpirant peut s'avérer utile. Concernant les chaussures et chaussettes, le dermatologue préconise les matières qui limitent l'humidité comme le cuir et le coton plutôt que le synthétique. Essayez également de varier les chaussures que vous portez afin de leur laisser le temps de sécher.

Et si la mauvaise odeur persiste, n'hésitez pas à consulter un dermatologue. Une bactérie peut provoquer une infection appelée kératolyse ponctuée. Cette infection génère notamment une odeur de fromage très forte, et touche surtout les personnes qui portent quotidiennement des chaussures fermées du type "chaussures de sécurité". Cela nécessite une consultation car un traitement antibiotique peut être proposé.

Des chaussettes à orteils pour lutter contre les mauvaises odeurs ?

Les chaussettes à orteils nous viennent du Japon, un pays où l'on doit se déchausser partout. Dans un article amusant, un journaliste a testé la chaussette à orteils à droite et une chaussette synthétique à gauche. Il a porté des chaussures de ville pendant dix heures, puis il a enchaîné avec deux heures de sport. En fin de journée, il a reniflé ses propres pieds et il semblerait que la chaussette à orteils à droite ait bien atténué la mauvaise odeur. Selon le dermatologue contacté par nos soins, le fait d'écarter les orteils les uns des autres pourrait diminuer de façon limitée le phénomène de macération mais cette technique n'a rien de miraculeux.

Sachez enfin que tous les garçons ne sont pas rebutés par l'odeur forte des pieds. Certains fétichistes cherchent avidement des chaussures portées toute la journée. Certains sites proposent aux amateurs d'odeurs fortes différents types de chaussures : baskets en toile portées sans chaussette, escarpins usés ou encore les incontournables ballerines… Les prix montent aux alentours de 60-70 euros en fonction des modèles.

N'hésitez pas à envoyer vos questions gênantes par mail : melanie@allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24