1. / Se soigner
  2. / Homéopathie

Homéopathie : les académies des sciences européennes demandent son non-remboursement

Dans un nouveau rapport, le Conseil scientifique des académies des sciences européennes rappelle l’absence de preuves solides et reproductibles de l’efficacité des produits homéopathiques.

Rédigé le

Entretien avec le Pr Patrice Queneau, membre de l'Académie de Médecine

Le conseil scientifique des académies des sciences européennes pointe l'inefficacité de l'homéopathie et demande le non remboursement de celle-ci dans un rapport publié le 29 septembre.

"Les produits homéopathiques sont utilisés dans toute l’Europe par un grand nombre de personnes et pour un large éventail de maladies que ces produits sont supposés soigner. En dépit de la popularité de ces produits dans certains pays, les scientifiques se demandent s'ils sont utiles ou nocifs", souligne le rapport. Les académiciens déclarent "qu'il n'existe, pour aucune maladie, aucune preuve, scientifiquement établie et reproductible, de l’efficacité des produits homéopathiques - même s'il y a parfois un effet placebo. En outre, l'homéopathie peut avoir un effet nocif en retardant la consultation d’un médecin ou dissuadant le patient de rechercher les soins médicaux appropriés, qui seront basés sur des preuves scientifiques, et en fragilisant finalement la confiance des patients et du public envers la démarche scientifique fondée sur les preuves".

L’étude précise que dans chaque cas où l'homéopathie a obtenu un résultat clinique, c'est en fait dû à un "effet placebo, une mauvaise conception de l'étude, des variations aléatoires, une régression des résultats vers la moyenne ou un biais de publication". L’efficacité de l’homéopathie n'est absolument pas établie. Pour eux, "les revendications scientifiques de l'homéopathie ne sont pas plausibles et sont incompatibles avec les concepts établis de la chimie et de la physique".

Pas de preuve, pas de remboursement

Les scientifiques rappellent que "le patient doit être dûment informé, ce qui nécessite un cadre réglementaire normalisé, basé sur la connaissance scientifique et utilisant des pratiques sérieuses de publicité qui puissent s'appliquer équitablement à tous les médicaments, quels que soient leurs origines et quels que soient leurs mécanismes d’action". De plus, les académiciens estiment que les homéopathes prescrivent ou recommandent des produits qu'ils savent biologiquement inefficaces. Enfin, selon eux, les préparations homéopathiques ne seraient pas assez contrôlées durant leur production.

Pour toutes ces raisons, le conseil des académies des sciences européennes recommande que les affirmations d'innocuité, de sécurité et de qualité des produits homéopathiques soient, comme pour tous les médicaments, basées sur des preuves vérifiables et objectives. Les académiciens s'opposent également au remboursement des produits et des services homéopathiques, "à moins que démonstration n’ait été faite, par des tests rigoureux, qu’ils étaient efficaces et sans danger". Ils souhaitent également changer l'étiquetage afin que les produits homéopathiques ne soient pas confondus avec les autres médicaments.

L'institution souhaite, à travers cette publication, interpeller "les décideurs de l'UE" afin que leur approche soit fondée sur des preuves et donc améliorer les droits des consommateurs.

 

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24