1. / Se soigner
  2. / Greffes, don d'organes

Première greffe de pénis réussie en Afrique du Sud

La première greffe d'un pénis, sans rejet, a été effectuée en décembre 2014 en Afrique du Sud au terme de 9 heures d'opération. Trois mois plus tard, le nouveau pénis du patient, prélevé sur une personne décédée, a recouvré toutes ses fonctions.

Rédigé le , mis à jour le

Première greffe de pénis réussie en Afrique du Sud
Première greffe de pénis réussie en Afrique du Sud

Le pénis est un organe comme un autre. Désormais, il peut même être greffé... "J'ai le privilège d'avoir participé à cette première greffe réussie au monde", a déclaré le professeur Frank Graewe, chef du département de chirurgie reconstructive à l'Université de Stellenbosch (Afrique du Sud). Pour la première fois, en décembre 2014, un pénis a été greffé d'un corps à un autre, sans rejet, a annoncé l'équipe médicale le 13 mars.

Le patient sud-africain de 21 ans, été amputé il y a trois ans, après une infection consécutive à une circoncision mal effectuée lors d'une cérémonie traditionnelle africaine. Depuis la greffe, il a recouvré toutes les fonctions urinaires et reproductives de son organe, a précisé le professeur.

Le jeune homme a été opéré à l'hôpital Tygerberg du Cap durant neuf heures, le 11 décembre. Le pénis avait été prélevé sur un donneur décédé. "Nous avons prouvé que c'était possible. Nous pouvons donner à quelqu'un un organe aussi bon que celui qu'il avait", a déclaré le professeur Graewe dans un communiqué.

Une autre greffe de pénis avait déjà été pratiquée en Chine en 2006. Mais, malgré la réussite chirurgicale de l'opération, l'organe avait dû être retiré en raison de "problèmes psychologiques du patient".

VOIR AUSSI :

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24