1. / Se soigner
  2. / Examens médicaux
  3. / Scintigraphie

Scintigraphie : l’examen qui éclaire le corps

A la différence de la radiographie, la scintigraphie est une technique d’imagerie qui donne des informations sur le fonctionnement de l’organisme et pas seulement sur la morphologie des organes. Comment le faisceau lumineux rayonne-t-il depuis le corps même du patient ? Dans quel but ?

Rédigé le , mis à jour le

Scintigraphie : l’examen qui éclaire le corps
Sommaire

Comment ça fonctionne ?

Quelques exemples de scintigraphie décortiqués par Michel Cymes

Administration d’une substance radioactive. Alors qu’en radiologie le faisceau émis par l'appareil traverse le patient en venant de l'extérieur, avec la scintigraphie, le rayonnement est émis par le patient lui-même. Cela grâce à une substance radioactive administrée au préalable répartie dans l’organisme.

Traceur. Cette substance joue le rôle d’un traceur qui émet un rayonnement. Celui-ci est capté par un appareil capable d'amplifier le signal et de le traduire en une image. On peut voir un corps entier ou un organe en particulier.

Différents types de traceurs existent : certains sont administrés seuls, d'autres sont couplés à une molécule, à une hormone ou à un anticorps. Chacun emprunte une voie différente et peut se fixer sur un organe en particulier. Si la concentration du produit est très élevée à un endroit précis, elle peut être le signe d'une maladie, par exemple une tumeur.

On peut aussi observer la ventilation des poumons en utilisant un gaz faiblement radioactif qui se fixe sur le tissu pulmonaire, ce qui permet de savoir si la ventilation et l'irrigation se font correctement.

il est conseillé d'éviter les contacts étroits (moins d'1 mètre) et prolongés (plus de 30 minutes) avec les enfants de moins de 10 ans ou les femmes enceintes durant le reste de la journée, ou plus longtemps selon le produit utilisé.

On conseille de boire beaucoup pour favoriser l'élimination de la radioactivité (aux toilettes, on recommande de tirer la chasse 2 fois, nettoyer les projections et se laver les mains).

Source : service de médecine nucléaire de La Timone (Marseille)

Dans quel but ?

René, envoyé dans le service de médecine nucléaire par son cardiologue

Les possibilités de la scintigraphie sont nombreuses, elle est utilisée dans un but diagnostic mais aussi thérapeutique. Par exemple, une substance radioactive injectée dans le sang peut bloquer le fonctionnement d'un organe comme la thyroïde, sans être obligé d'opérer pour l'enlever.

La scintigraphie s'avère ainsi utile dans plusieurs spécialités : en cancérologie, en pneumologie, en urologie, dans les pathologies digestives ou encore en cardiologie, où elle est pratiquée au repos mais aussi pendant l'effort.

Quand vous courez, le sang circule plus vite dans les vaisseaux, le cœur s'accélère, et pour cela, il doit recevoir du sang par ses artères nourricières : les coronaires. La scintigraphie permet de bien voir le fonctionnement de ses dernières mais aussi d'observer le volume du cœur et de surveiller l'évolution de certaines maladies.

Ce type d'examen est réalisé dans un service de médecine nucléaire. Sachez également que la quantité de produit radioactif injectée est infime et l'irradiation n'est pas plus importante qu'une simple radiographie du thorax ou de l'abdomen. Il n'est pas douloureux mais s'avérer très long (le temps que le produit se répande dans l'organisme).

La scintigraphie reste toutefois contre-indiquée chez la femme enceinte et par mesure de précaution, si c'est le conjoint qui doit en faire une, il vaut mieux qu'il attende plusieurs heures avant de rejoindre sa compagne, afin de protéger le fœtus.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24