1. / Se soigner
  2. / Chirurgie

Comment sont stérilisés les instruments chirurgicaux ?

Pour une bonne opération chirurgicale, il faut un bon chirurgien, mais aussi de bons instruments, bien stérilisés par les infirmiers. Mais la réglementation en matière de stérilisation s'est durcie ces dernières années.

Rédigé le , mis à jour le

Comment sont stérilisés les instruments chirurgicaux ?
Comment sont stérilisés les instruments chirurgicaux ?

En France, un patient sur 20 est atteint d'une maladie nosocomiale, soit plus de 15.000 personnes selon les données de l'Institut de veille sanitaire. Ces infections contractées à l'hôpital peuvent être liées au matériel utilisé lors des opérations chirurgicales. C'est la raison pour laquelle la stérilisation des instruments de bloc opératoire est très réglementée et chaque instrument réutilisable suit un circuit de stérilisation très rigoureux.

Scalpels, marteaux, ciseaux… le chirurgien a à sa disposition une vraie boîte à outils. Pour poser une prothèse de genou par exemple, il peut en utiliser jusqu'à 200 différents. Si certains sont à usage unique, la plupart seront stérilisés afin d'être utilisés à nouveau. Récupérer tout le matériel est l'un des rôles de l'infirmière de bloc opératoire ou IBOD.

Une fois la plaie du patient suturée, l'infirmière se rend dans le circuit dit sale, où tous les instruments vont subir le même traitement. Tous les outils qu'ils aient servi ou non pendant l'opération sont plongés dans une solution désinfectante, c'est le début de la chaîne de stérilisation.

Après quinze minutes de trempage, les paniers d'instruments et leurs conteneurs sont récupérés. Puis chaque outil est ensuite rincé méthodiquement à la main. Avant la stérilisation, les étapes sont nombreuses et le protocole très rigoureux.

En zone de tri, les agents procèdent à l'inventaire du matériel. Chaque nouvelle étape est validée grâce à un code barre associé. L'idée, c'est de pouvoir tracer tout le processus de stérilisation. Direction ensuite le laveur. Pendant une heure les instruments sont rincés mécaniquement et à grandes eaux pour ensuite être récupérés en zone de recomposition.

En zone de recomposition, les outils chirurgicaux sont triés minutieusement par genre et par taille afin de reformer les kits d'opération. Les boîtes sont ensuite scellées, prêtes à être envoyées dans le stérilisateur. C'est à ce moment que l'état de stérilité va se faire dans le conteneur et ceci grâce à un procédé très ingénieux.

À la sortie du stérilisateur aussi appelé autoclave, les pastilles rondes collées sur les scellés ont changé de couleur. De rose elles virent au marron. Une preuve que les boîtes ont bien suivi le circuit de stérilisation. Il faut bien contrôler que la stérilisation se fasse selon les normes françaises, à 134°C et pendant au moins 18 minutes.

Le parcours de stérilisation dure environ cinq heures au terme desquelles les instruments sont de retour au bloc opératoire, prêts à être réutilisés sous l'oeil vigilant des infirmiers de bloc qui continuent de vérifier l'état de stérilité du matériel. Objectif de ce protocole extrêmement rigoureux : éviter la transmission des germes d'un patient à un autre et ainsi prévenir la transmission de maladies nosocomiales.