1. / Se soigner
  2. / Chirurgie
  3. / Chirurgie dentaire

Des cellules souches dans les dents de sagesse

Et si vos dents de sagesse servaient à la science ? C'est l'idée d'une unité de chercheurs montpelliérains qui travaille à la constitution d'une banque de cellules souches issues de la pulpe dentaire extraites des dents de sagesse. Grâce à cette banque, les chercheurs pourront mettre au point des thérapies cellulaires, et par exemple recréer des tissus ou de l'os pour des patients qui en auraient besoin.

Rédigé le

Des cellules souches dans les dents de sagesse

Et si vous faire extraire les dents de sagesse servait à autre chose qu'à vous faire souffrir ? Aujourd'hui près de 80% des jeunes Français se les font retirer. Alors que les dents sont normalement jetées, dans un service de chirurgie maxillo-faciale pas question de s'en débarrasser.

Les dents sont transportées à -20°C vers la faculté d'odontologie de Montpellier. Chaque dent est minutieusement prédécoupée. Objectif : faciliter l'accès à la pulpe dentaire contenue dans la dent. Chaque dent de sagesse contient de 500.000 à un million de cellules. Mais celles qui intéressent tout particulièrement les chercheurs, ce sont les cellules souches. Des cellules qui n'ont pas encore de fonction déterminée.

Les cellules souches dentaires ont une particularité : "ces cellules ont une origine très proche de toutes les cellules qui vont donner les neurones, le cerveau, les nerfs, la moelle épinière… Elles sont proches embryologiquement des cellules qui nous ont donné tout ce qui est cellules nerveuses. Nous avons donc un grand espoir qu'elles puissent être utilisées très largement dans toutes les thérapies sur les tissus nerveux : refaire de la cornée, refaire du pancréas, refaire du tissu osseux, réparer le cerveau, réparer les nerfs", explique le Pr Frédéric Cuisinier, directeur du laboratoire biosanté et nanosciences de la faculté d'odontologie de l'université Montpellier 1.

L'autre avantage des cellules pulpaires par rapport à des cellules souches traditionnelles, c'est qu'elles se reproduisent plus rapidement et en plus grand nombre. En sélectionnant 3.000 donneurs, la première banque de cellules souches pulpaires permettra une compatibilité immunologique avec 80% de la population française et européenne. Le véritable stockage des dons débutera au premier trimestre 2015.

En savoir plus sur les cellules souches

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24