1. / Se soigner
  2. / Accidents

Pétards, feux d'artifices... quand la fête vire au drame

Même au bal des pompiers, les pétards peuvent faire des ravages. Ces explosifs, s'ils sont manipulés sans précautions, occasionnent brûlures de la main ou même amputations… Avant d'allumer la mèche, quelques conseils sont donc indispensables aux amateurs de pétards et feux d'artifices.  

Rédigé le

Chronique de Rudy Bancquart, du 10 juillet 2015

N'est pas artificier professionnel qui veut. Au soir du 13 juillet, les festivités seront dans beaucoup de régions accompagnées de feux d'artifices, pétards ou autres mortiers. A cette occasion, chaque année, près de 150 blessures causées par ces explosifs sont recensées en France, principalement des brûlures de la main, du visage et des yeux. Lorsqu'un pétard est tenu trop longtemps, l'explosion peut même conduire au délabrement de la main et à des doigts arrachés. Des blessures compliquées à guérir, car elles touchent à la fois les chairs, mais aussi les muscles, les tendons, les os ou les nerfs…

"Sur toutes ces mains victimes de pétards ou feux d’artifices plane le spectre d’amputations uni ou pluri-digitales" alerte la Société Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique, qui rappelle que ces blessures peuvent rapidement s'infecter. Cette année, ces chirurgiens se mobilisent pour que "la fête ne se transforme pas en cauchemar".

Perte de vision ou d'audition

Au delà des mains, les oreilles peuvent également pâtir de l'explosion des pétards. Le bruit peut percer le tympan et conduire à une baisse auditive. S'ils se logent dans les yeux, les débris explosifs sont susceptibles de provoquer une perte partielle, voir définitive, de la vision. 

Avant de craquer une allumette, il est donc indispensable de respecter quelques règles simples pour faire la fête en sécurité. Le plus important reste évidemment de ne pas garder le pétard en main pendant son explosion, ni de se livrer à certains défis dangereux.

Pour limiter l'émission de débris, les pétards ne doivent pas être placés dans un récipient fermé (boîte de conserve, bouteille, …) et doivent être lancés dans un espace ouvert. Attention également aux conditions météo, et notamment au vent qui peut occasionner un retour de flamme.


Campagne de prévention contre les dangers des pétards, Ville de Strasbourg, 2011
 

Attention aux contrefaçons !

Selon la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF), les fêtards doivent uniquement se tourner vers des explosifs étiquettés avec une norme CE, en évitant les fabrications artisanales ou douteuses, largement présentes sur Internet. "Éviter l'achat de produits dont le mode d'emploi n'est pas rédigé en français", conseille aussi la DGCCRF.

Pour un 14 juillet réussi, reste alors à respecter le mode d'emploi et la législation concernant l'âge. Tous les explosifs sont interdits aux moins de 12 ans, certains aux moins de 18 ans et d'autres réservés aux professionnels. Les enfants pourront ainsi profiter des pétards, mais de loin…

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24