1. / Se soigner
  2. / Accidents
  3. / Accidents domestiques

Participez à une étude sur les accidents de la vie courante

100.000 personnes sont invitées à participer dès aujourd'hui à une étude au long cours destinée à mieux connaître l'ampleur, mais aussi les caractéristiques des accidents de la vie courante.

Rédigé le , mis à jour le

Participez à une étude sur les accidents de la vie courante
Participez à une étude sur les accidents de la vie courante

Le programme d'étude MAVIE, coordonné par l'Inserm et le centre de ressource spécialisé Calyxis, a pour objectif de mieux comprendre les risques auxquels chacun d'entre nous s'expose au quotidien.

Les accidents de la vie courante, représentent l'ensemble des traumatismes non intentionnels (hors accidents de la route et du travail). Ils regroupent notamment les accidents domestiques, sportifs, de loisirs et scolaires.

Selon l'InVS, avec 20.000 décès par an, les accidents de la vie courante sont la troisième cause de mortalité en France, après les cancers et les maladies de l'appareil circulatoire et cérébrovasculaires. Chutes, les suffocations et les intoxications font le plus grand nombre de victimes.

Chute, brûlure, noyade… "Au cours de sa vie, chaque Français sera en moyenne victime d'un accident de la vie courante tous les 5 ans", explique-t-on à l'Inserm. "Mises bout à bout, ces statistiques représentent 11 millions de blessés chaque année."

L'Inpes (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) et l'InVS recueillent depuis plusieurs années des données générales sur la nature de ces accidents (voir encadré). Cependant, peu d'informations existent sur le contexte dans lesquels ces accidents surviennent (environnement domestique, habitudes et modes de vie, la santé de la victime…).

Afin mieux connaître les facteurs associés à la survenue et à la gravité de ces accidents, les chercheurs de l'Inserm recrutent dès aujourd'hui 100.000 volontaires "représentants d'un foyer", qui seront suivis chaque trimestre via Internet.

Chaque trimestre, les participants seront invités à effectuer sur le site www.observatoire-mavie.com un bilan des accidents éventuellement survenus dans leur foyer.

"Tout le monde peut participer !" insistent les coordinateurs du projet. "Il est important qu'un grand nombre de foyers s'inscrivent pour refléter au mieux l'étendue des accidents de la vie courante au sein de la population française. À noter qu'une personne peut s'inscrire comme référent d'une personne âgée n'ayant pas accès à internet. Cette personne de confiance a ainsi la possibilité de créer un espace personnel et remplir les questionnaires pour une personne âgée vivant dans sa propre maison ou en institution spécialisée."

 

Pour en savoir plus sur les accidents de la vie courante :