1. / Se soigner
  2. / Accidents
  3. / Accidents de la route

Accidents de la route : prévenir plutôt que guérir

Les accidents de la route restent la première cause de mortalité chez les 18-24 ans. Les jeunes et les conducteurs de deux roues en sont les premières victimes. Pourquoi la route tue-t-elle encore autant ? Quelles principales séquelles les accidents laissent-ils chez les blessés ? En quoi consistent la rééducation et la réadaptation ?

Rédigé le , mis à jour le

Accidents de la route : prévenir plutôt que guérir
Accidents de la route : prévenir plutôt que guérir
Sommaire

Des séquelles multiples

accidents_route_intro.flv
Michel Cymes et Benoît Thevenet expliquent les lésions provoquées par un accident de la route.

Parmi les principales causes des accidents de la route, viennent dans l'ordre : l'alcool, la vitesse, le non port de la ceinture et l'usage du téléphone au volant. Fracture osseuse, perte d'un membre, articulations détruites ou encore lésions neurologiques au niveau du cerveau, de la moelle épinière ou des nerfs… sont les traumatismes les plus courants. Parmi les cas les plus graves : les blessures médullaires. Ce sont les lésions au niveau de la colonne vertébrale. La moelle épinière peut être sectionnée ou tout simplement comprimé à un endroit précis. Résultat : la transmission des informations entre le cerveau et les membres est partiellement ou complètement interrompu, les conséquences peuvent aller jusqu'à la paralysie.

Plus la lésion médullaire est haute au niveau de la colonne, plus la paralysie est importante : si elle est au niveau des vertèbres cervicales (cou), les quatre membres seront paralysés, c'est une tétraplégie. Si la lésion est beaucoup plus basse, la paralysie concernera les membres inférieurs on parle alors de paraplégie.

Au niveau cérébral, c'est tout aussi grave. Lors d'un accident de voiture, le cerveau qui est dans un liquide, est projeté vers l'avant et cogne contre la boite crânienne, ce qui provoque des lésions au niveau des lobes frontaux. Etant donné que le crâne bascule d'avant en arrière, le choc provoque aussi des lésions dans la partie postérieure du cerveau, dans la région occipitale. De nombreuses petites hémorragies en surface peuvent se produire lors du choc. D'autres hémorragies encore plus graves peuvent se produire à l'intérieur du cerveau.

Le traumatisme peut aussi provoqué à l'intérieur du tissu nerveux des lésions invisibles aux techniques d'imagerie médicale. Elles se produisent au niveau des axones, dans le prolongement des neurones, dans le canal qui conduit l'information nerveuse. Ces conduits sont comme étirés et même parfois rompus.

Différentes conséquences peuvent découler des traumatismes crâniens : perte de connaissance, hémiplégie autrement dit une paralysie complète mais unilatérale du corps mais aussi des troubles de l'équilibre, de la coordination des mouvements, de la parole, des pertes sensorielles ou encore des séquelles au niveau cognitif comme des difficultés à saisir, à assimiler et à intégrer l'information, à reconnaître les visages et bien sûr des troubles de la mémoire.

Celui qui conduit est celui qui ne boit pas

ad_accident_route_discotheque.flv
Opération Capitaine de soirée, organisée par la Prévention routière dans une discothèque de la Nièvre

L'alcool est l'une des principales causes d'accidents et les jeunes sont les principales victimes de la route. Les associations de lutte contre la violence routière organisent de multiples actions de prévention à leur attention.

Une rééducation physique et mentale

ad_accident_route_garches.flv
En quoi consiste la rééducation et la réadaptation après un accident de la route ?

Après la réanimation, les accidentés de la route vont souvent passer plusieurs semaines, voire plusieurs mois, en service de rééducation. L'hôpital Raymond-Poincaré à Garches accueille de nombreux blessés de la route, parmi lesquels des blessés médullaires, c'est-à-dire des gens qui ont des lésions de la moelle épinière, et des traumatisés crâniens.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Questions/réponses :

Dossiers : 

Ailleurs sur le web :