1. / Maladies
  2. / Yeux
  3. / Lentilles de contact

Premiers contacts avec les lentilles

Près de cinq millions de personnes portent des lentilles de contact en France, ce qui représente plus de 6% de la population. Chaque année, 200.000 personnes envisagent le port de lentilles de contact. Qui peut en porter ? Comment se déroule la phase d'adaptation ?

Rédigé le , mis à jour le

Premiers contacts avec les lentilles
Premiers contacts avec les lentilles
Sommaire

Une correction pour tous les défauts de la vision

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes la correction de la vision.

Une lentille de contact est un dispositif optique posé à la surface de l'œil qui compense une anomalie visuelle. Il est déposé sur la cornée et "flotte" constamment sur la couche de larmes.

L'œil fonctionne un peu comme un appareil photo équipé de deux lentilles : la première, c'est la cornée, une sorte de hublot transparent. Son rôle est de capter puis de focaliser la lumière sur une deuxième lentille, le cristallin. Ce cristallin permet d'accommoder la vision. Lorsque l'on regarde au loin, il n'a aucun effort à faire. En revanche si l'objet se rapproche, les petits muscles autour du cristallin doivent l'aider à changer de forme. Il bombe afin de concentrer les rayons lumineux et projeter l'image sur la rétine.

Mais ça ne fonctionne pas toujours aussi bien. Quand on est myope (la vision de loin est floue), l'image se forme trop en avant de la rétine car le globe oculaire est trop long. Quand on est astigmate, c'est à cause de la cornée qui n'a pas une bonne courbure. Et quand on devient presbyte avec l'âge, c'est le cristallin qui a perdu de son élasticité. Il devient rigide et ne parvient plus à faire la mise au point. L'image se forme en arrière de la rétine.

Selon le trouble à corriger, les lentilles de contact ont une forme différente. En cas de myopie par exemple, elles sont concaves (divergentes) et en cas de presbytie, elles sont convergentes (convexes).

Les deux grandes familles sont les rigides et les souples. Les lentilles rigides sont en général moins bien tolérées que les souples, notamment au début, car elles sont plus "dures" et donc moins confortables. Mais elles présentent l'avantage d'être petites et mobiles, ce qui permet une bonne circulation du film lacrymal et donc, une bonne oxygénation de la cornée. Les lentilles souples contiennent entre 40% et 80% d'eau, ce qui les rend perméables à l'oxygène, tout en étant douces et confortables. Elles bougent un peu moins sur l'œil et ont un diamètre plus grand. Ce n'est pas un détail, une mauvaise oxygénation de la cornée pouvant entraîner une irritation, voire une infection.

Actuellement, ce sont les lentilles souples qui sont les plus fréquemment utilisées avec, en tête, les lentilles à remplacement mensuel, c'est-à-dire lentilles jetables, qui représentent plus de 50% du marché.

Lentilles : une adaptation nécessaire

Une consultation chez l’ophtalmologiste est nécessaire pour savoir si le port de lentilles est possible.

Le médecin ophtalmologiste détermine avec le patient quel type de lentille lui correspond le mieux. Des essais sont nécessaires pour trouver le "meilleur" modèle et vérifier la tolérance de l'oeil. Ni les lentilles de contact, ni l'adaptation médicale, préalable à leur prescription, ne sont remboursées par la Sécurité sociale, sauf cas particuliers.

Les lentilles répondent à une demande multiple : esthétique (si l'on ne souhaite pas porter de lunettes), confort (pour faire du sport, par exemple) et qualité de vue (la correction pouvant parfois être meilleure qu'avec des lunettes). Dans tous les cas, le champ de vision est total.

Les lentilles de contact sont tellement confortables que les porteurs négligent souvent certaines précautions de base, notamment d'éviter de les laver avec de l'eau du robinet ou même de l'eau minérale. Les risques sont essentiellement infectieux, pouvant aboutir à un véritable abcès de la cornée.

En plus des complications infectieuses, les porteurs de lentilles peuvent souffrir d'allergies au matériau de la lentille ou plus fréquemment à la solution utilisée pour la décontamination.

Enfin, certains signes doivent alerter : des yeux qui piquent, des yeux rouges ou larmoyants, une vision floue ou encore la sensation d'un corps étranger. Ces signes sont normaux au départ, dans la phase d'adaptation aux lentilles. Mais s'ils persistent ou s'ils sont intenses, il faut consulter un ophtalmologiste rapidement. Ils traduisent une souffrance de l'oeil.

Des lentilles de contact pour les enfants aussi

Les enfants aussi demandent à porter des lentilles.

En respectant des règles d'hygiène simples, les enfants peuvent aussi porter des lentilles.

À l'âge de 11 ans, Léa porte des lentilles depuis quelques mois. Elle explique son choix et ce qui a changé dans son quotidien.

Des complications potentiellement graves liées au port de lentilles

Ne pas respecter les consignes d'utilisation de ses lentilles multiplie les risques d'infections.

Porter des lentilles n'est pas sans risque, et parfois des complications peuvent survenir. Les poussières, la pollution ou encore les systèmes de climatisation qui sèchent l'oeil peuvent parfois provoquer des inflammations. L'entretien des lentilles est en ce sens très important, il faut bien utiliser les produits vendus pour l'entretien des lentilles et les choses se soignent facilement.

La complication la plus grave, c'est l'abcès de la cornée (ou kératites infectieuses). Il intervient généralement en cas de mauvaise utilisation du patient, qui n'a pas respecté les consignes. En cas de kératite infectieuse, il faut consulter au plus vite car le patient peut perdre un oeil dans les cas extrêmes. Bactéries, amibes et champignons sont particulièrement rédoutés car ils peuvent gravement endommager l'oeil.

Lentilles hybrides : une innovation 100% française

Qu'est-ce qu'une lentille de contact hybride ?

On parle souvent des lentilles souples et des lentilles rigides. Mais depuis mai 2014, une troisième catégorie de lentilles est commercialisée. Il s'agit des lentilles hybrides, elles sont rigides au centre et souples sur le bord. Une innovation 100% française, créée par un laboratoire de Caen, en Normandie.

"Les lentilles souples sont réputées pour leur excellent confort, leur excellente tolérance mais elles vont en revanche ne corriger que des défauts visuels modérés. Dès que le défaut visuel est plus important ou pour une cornée irrégulière, on bascule vers la lentille rigide. Le problème de la lentille rigide, c'est que le confort peut être limité. Avec la lentille hybride, on a donc la possibilité d'allier le confort de la lentille souple et la qualité optique de la lentille rigide", explique le Dr Sophie Coffin, chirurgien ophtalmologiste.

Cette nouvelle génération de lentilles a été conçue dans un laboratoire à Caen. Il aura fallu quatre ans de recherches pour les mettre au point. La lentille hybride est constituée d'une zone centrale rigide pour la vision et d'une zone périphérique souple pour le confort. Dans ce laboratoire, chaque lentille est fabriquée à la demande, sur mesure.

Une fois taillée, la face interne de la lentille est polie pour optimiser la qualité de sa surface. Il faut ensuite tailler la partie externe de la lentille. Une étape qui permet de donner la puissance de la lentille déterminée et demandée par l'ophtalmologiste ou l'opticien. 30.000 lentilles sont ainsi fabriquées chaque année dans ce laboratoire.

La dernière étape avant l'expédition correspond au contrôle de la lentille. Les experts vérifient qu'il n'y a pas d'asymétrie au niveau de la lentille, ils vérifient également la forme des bords. Un mauvais bord pouvant entraîner un problème de confort pour le porteur. Le dernier contrôle est celui de la puissance de la lentille de contact (contrôle de la correction de la lentille).

La lentille hybride constitue une alternative thérapeutique dans de nombreuses indications. Elle permet ainsi d'équiper des patients qui ne toléraient pas bien leurs lentilles rigides ou d'équiper en première intention des patients qui ont un fort astigmatisme, une forte hypermétropie, une forte myopie ou une cornée irrégulière dans le cadre de maladies comme le kératocône ou suite à une greffe de cornée ou un traumatisme de l'oeil…

Avec un renouvellement trimestriel, les lentilles hybrides coûtent environ 50 euros par mois. Comme pour les lentilles classiques, elles ne sont remboursées par la Sécurité sociale que dans de rares indications.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24